Poison the Well - The opposite of december

Chronique CD album (????)

chronique Poison the Well - The opposite of december
Poison the well est l´un des groupes fondateurs de l´émocore. C´est un style cross-over qui mélange l´émo à la Thursday avec les hurlements new school des groupes tel que Converge. Cet album est en quelque sorte le chef d´oeuvre du groupe puisque c´est avec celui la qu´il se sont fait connaître à travers les états Unis et surtout car c´est l´album qui forgea l´esprit musical du groupe. C´est bien simple. C´est eux qui ont (involontairement) lancer la mode de l´émocore. De nos jours tout le monde se met à l´émocore (avec plus on moins de succès ). Des groupes comme Atreyu, Destiny ou encore It dies today doivent beaucoup a ce groupe. Le dernier Destiny en est l´exemple le plus frappant (c´est limite la gruge par moment mais si leur album est excellent).

L´album « The opposite of december » débute par la chanson « 12/23/93 » qui est un monument du genre. Ensuite, « Artists rendering of me » est dans la même ligné (avec son célèbre slogan « I could never swallow your false ideals of lifeless happy ending"). C´est alors qu´arrive "Slice paper wrists" qui est (n´ayons pas peur des mots) la meilleur chanson d´émocore « of all time » ou en tout cas la plus représentative du style. Par la suite, les tueries s´enchaînent allégrement. Que cela soit « Nerdy » ou « My mirror no longer reflect » c´est la claque. Moreira est véritablement le Chino du hardcore. Il faut noter que le design de l´album a été, comme d´habitude, effectué par Jacob Bannon (chanteur de Converge).
le 26/12/2004

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements