Red Hot Chili Peppers - Unlimited Love

Chronique CD album (73:04)

chronique Red Hot Chili Peppers - Unlimited Love

Mon rapport avec le groupe de Los Angeles est très simple : mon album préféré est depuis toujours One Hot Minute, ce que je justifie simplement par le fait que, si j’adore John Frusciante, je le préfère en solo. Pourquoi ? Car entouré de ses compères ‘’originaux’’, j’ai toujours eu le sentiment qu’il se conformait à un moule bien trop étroit pour lui, que Dave Navarro aura eu l’intelligence de chambouler un peu lors de son court passage en tant que remplaçant. Du coup, que pouvais-je bien attendre de cet Unlimited Love ?

 

Pour répondre à cette question avec la plus franche honnête : probablement rien. Je n’écoute que très rarement le groupe, que je range dans la catégorie des formations ne me dérangeant pas en soirée, mais loin d’être celles dont je vais acheter les disques. Figurez-vous que c’est précisément ce sentiment qui m’a poussé à écouter ces 17 nouvelles chansons : la possibilité d’une surprise au milieu de cette neutralité constante à leurs égards depuis quelques années. Et quelque part, l’expérience fut à la hauteur de l’attente.

 

Car oui, c’est encore une fois un album tout à fait dispensable que nous délivre le groupe. C’est d’autant plus drôle que ses membres n’ont aucun souci à déclarer en interview des choses du genre : ‘’On a gardé certaines des meilleurs chansons pour l’album suivant’’… Sérieusement ? Pourquoi ? Vous avez mis 17 titres sur celui-ci, vous n’auriez pas pu réfléchir davantage à votre tracklist ? Et puis bon, il va finir par être gros et assez excellent cet album suivant dont vous parlez à chaque sortie et pour lequel vous gardez toujours des chansons en rabe ! J’ai hâte d’y être ! (En fait, non)

 

Pour préciser un peu ma pensée, je dirais les choses comme ça : l’acharnement de certains anciens groupes à vouloir nous faire croire qu’ils sont toujours jeunes et fougueux me fascine. Car c’est bien une certaine partie du problème, cette impossibilité à prendre conscience de l’instant présent. Alors bien sûr, certains et certaines diront que la bande a pourtant bien évolué depuis ses débuts, principalement en y injectant une forte dose de mélodie mais… Ce n’est pas le nœud du problème. La vérité est ailleurs comme dirait l’autre… Et elle n’est pas belle à voir. En voici donc quelques éléments pèle mêle.

 

Anthony Kiedis ne sait toujours pas chanter. C’est un vrai problème, sur toutes les chansons, qu’importe leurs genres. Et bien entendu, il ne s’agit pas d’aimer son timbre ou pas, c’est une réelle question de justesse, rendant l’écoute particulièrement désagréable. De la même façon, le jeu de basse de Flea n’impressionnera plus personne, ses lignes étant les mêmes depuis des années. Je pense même sérieusement qu’il est possible de les intervertir entre elles sur un certain nombre de titres… Des titres où Chad Smith assure un service minimum, jamais réellement inspiré, mais jamais réellement décevant non plus. C’est un peu l’équivalent funky du batteur d’AC/DC, vous savez le gars dont personne ne se souvient jamais du nom !

 

Concernant Frusciante, sans aucune surprise, la prestation est exactement celle que je craignais. Techniquement bonne, elle est toutefois d’une platitude sans nom, ne parvenant même pas réellement à faire bouger la tête en rythme. Tout le monde connaît par cœur ce type de riffs, d’aller retours un peu groovy, et de solo long et distordant le temps l’espace d’un instant. Mais encore une fois, plus personne ne se retrouve chamboulé par ce genre de propositions, bien au contraire. C’est bien simple : au bout du 4ème titre, on a déjà le sentiment d’avoir écouté tout l’album…

 

Par conséquent, vous comprendrez qu’il est hors de question de faire un titre à titre de l’ensemble, tant tout y est d’un ennui total. Que dire de plus ? Eh bien, à votre intention lecteur ou lectrice de cette chronique, un seul conseil s’impose : fuyez et écoutez d’autres belles choses ! Il y en a plein, à ne même plus savoir quoi en faire ! Et si quelques mots devaient être adressés au groupe, ils se résumeraient autour d’une idée simple : arrêtez s’il vous plait. Sortez votre album ‘’suivant’’ composé des titres que vous mettez de côté depuis des années, ou bien contentez-vous de tournées jukebox comme d’autres… Ça sera toujours mieux que tenter de nous faire croire à votre motivation… Sur ce, bon courage à celles et ceux qui tenteront l’écoute… De mon côté, je file laver mes oreilles ailleurs !

photo de Domino
le 23/04/2022

12 COMMENTAIRES

Xuaterc

Xuaterc le 23/04/2022 à 09:15:22

Phil Rudd

Seisachtheion

Seisachtheion le 23/04/2022 à 09:20:18

Ouch, ça pique...

Xuaterc

Xuaterc le 23/04/2022 à 09:23:03

Je ne suis absolument pas au fait de l'évolution musicale du groupe, que je n'écoute jamais, je ne me prononcerai donc pas sur ce nouveau disque,
Cependant, je suis tombé par hasard l'autre jour sur cette vidéo, et je dois avouer avoir été scotché par la prestation des musiciens, à l'exception du moustachu.
https://www.youtube.com/watch?v=-hWzduNqlmA

8oris

8oris le 23/04/2022 à 10:13:43

Chaud la note mais c'est clair que Kiedis n'a jamais été foutu d'en placer une correctement. L'histoire de ce groupe est assez incroyable si l'on considère que Kiedis en est le frontman!

8oris

8oris le 23/04/2022 à 10:16:52

Sinon, big up pour l'intro de la chronique avec laquelle je suis assez d'accord! ;)

el gep

el gep le 23/04/2022 à 12:10:10

Ils ont eu quelques idées de génie à une époque (réécoutez "Freaky Styley", "Mother's Milk" et les meilleurs moments de "Blood Sugar..." -  et "One Hot Minute", mouais déjà moins pour moi, en plus y'a "My friends" ET "Aeroplane" sur ce disque, c'est rédhibitoire).
Tiens c'est marrant ce que tu racontes sur les solos de Frusciante qui distordent le temps... c'est exactement ce qu'il se passe - mais en version très bien - dans ce vieux tube, là "Give it Away": dans la version originelle il y a ce pseudo solo passé à l'envers qui est juste incroyable. Une idée de génie et c'est super bizarre de se dire que ce passage chelou est passé sur toutes les ondes!

Sebathan

Sebathan le 23/04/2022 à 14:52:50

Je n'attend plus rien de ce groupe mais avec le retour de Frusciante, je me suis dit que peut eeeeeetre y'aurait du mieux  .... et ben non, c'est toujours aussi fade.
Même si après One Hot Minute, ca commençait un peu à vriller méchamment pop/rock, y avait toujours des morceaux sympa à mettre en soirée jusqu'à Stadium Arcadium, mais depuis, c'est le vice sidéral ...
Vivement le prochain album 😂

Goret du Nord

Goret du Nord le 23/04/2022 à 17:45:33

Album tête de gondole bien générique et consensuel qui séduira de toute évidence une masse totalement indifférente à l'immobilisme créatif et à la paresse qui caractérisent le quartet californien depuis une vingtaine d'années maintenant. Mais bon ça n'est pas si grave puisqu'ils ont intelligemment enfilés les oripeaux marqués par la décennie qui les a érigé parmi les grands incontournables de la scène alternative et qu'ils tenteront jusqu'à leur mort de nous duper en nous caressant inlassablement dans le sens affectif du poil ! Ils sont vraiment très forts ces gars.

Bonneval guillaume

Bonneval guillaume le 24/04/2022 à 10:53:59

Personne n'a aimé Californication ?

el gep

el gep le 24/04/2022 à 14:31:13

Californication me rappelle l'époque où je m'éteignais des clopes sur l'avant-bras et où j'ai enterré mon cousin préféré mort crashé à 20 ans dans un platane, mais sinon c'est un album déjà bien beauf-bof.
Maintenant tu sais tout ou presque, mouahah!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 24/04/2022 à 17:32:35

Pourquoi un chroniqueur bénévole s'inflige ce genre de trucs ? L'écouter est une chose, le chroniquer dépasse mon entendement. Bon, on va bien trouver un pauvre fou pour défendre cet étron...

Sebathan

Sebathan le 30/04/2022 à 17:54:09

Californication je le réécoute par nostalgie, ca rappelle pas mal de souvenirs de mon adolescence mais ouais, il est pas foufou l'album.
Le début d'une longue chute ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Soirée FRANKENHOOKER (DEAFHEAVEN + CELESTE + WHISPERING SONS + SLOW CRUSH) le 30 septembre à l'Elysée-Montmartre
  • Seisach' Metal Night #3

HASARDandCO

Dsm - DSM
Chronique

Dsm - DSM

Le 23/06/2016

The Ex - Catch my shoe