Suffocation - Pinnacle Of Bedlam

Chronique CD album

chronique Suffocation - Pinnacle Of Bedlam

Je ne m'attarderai pas à faire la présentation du groupe qui pour moi constitue la quintessence de ce style en matière d'écriture. Depuis Human Waste le combo de NY à inventer LE death metal à mon sens. Plus sombre et moins bas du front que celui de Tampa (Obituary et Cannibal Corpse en tête) ...peut-être plus urbain tout simplement, l'influence du groupe à fait beaucoup d'émules depuis, de Pyrexia à Dying Fetus. Mais depuis sa reformation en 2004 pour Souls To Deny, leur musicalité semble quelque peu en dent de scie. Quid de ce nouvel album sortit non plus chez Relapse mais chez Nuclear Blast (ne distillant pas forcément la meilleure came ces temps ci) ? Du bon, si on en juge déjà par le retour de Dave Culross derrière les fûts remplaçant le légendaire mais épuisé Mike Smith et son blast-beat caractéristique, refaisant surface depuis son apparition sur le puissant EP Despise The Sun.

Si Souls To Deny souffrait d'une production très moyenne, il n'en manquait pas moins d'inspiration de point de vue de l'écriture. Riffs démentiels, breaks à tout va, on avait du très lourd à se mettre dans les oreilles, ce qui n'était pas le cas de la totalité de la galette éponyme suivante. Blood Oath enfin signait encore une fois une prod très moyenne (une batterie désastreuse) mais un poil plus d'idées dans la composition et une tentative de renouvellement des motifs mélodiques de la paire Hobbs/Marchais. Ce qui est bien avec ce Pinnacle Of Bedlam c'est que ni la prod, ni les compos ne souffrent des défauts de ces prédécesseurs. On retrouve en effet la même pêche que sur Despise The Sun, des morceaux plus violents, une intensité retrouvée, et malgré un jeu de batterie différent la "patte Suffo" est bien présente. Le dynamisme caractéristique des compositions du groupe nous revient dans la gueule de façon plus énergique, mieux sentie et plus immédiate aussi ("Cycle Of Suffering"). On est loin de l'ambiance de caveau d'Effigy Of The Forgotten, ni du riffing magistal d'un Pierced From Within (à ce jour le meilleur album du genre de tous les temps selon moi) mais Pinnacle Of Bedlam sort son épingle du jeu par des transitions bien amenées, des appuis et des mids-tempos toujours aussi efficaces ("As Grace Descends"). Les solos ne sont certes pas à la hauteur des albums des 90's (quoique, "Pinnacle Of Bedlam" s'en sort haut la main) mais la lourdeur bestiale typique de Suffocation est bien là ("My Demise" ou "Purgatorial Punishment" par exemple).

Finalement on retrouve tous les bons ingrédients d'un bon album du groupe, et on à l'impression d'écouter une suite logique de Despise The Sun avec la touche de ce nouveau line-up. Si je regrette toujours autant le son de basse de Chris Richard, et si les plus sceptiques diront que Doug Ceritto est irremplaçable à la guitare, les die-hard fan du groupe peuvent tout de même y trouver leur compte. Du riff, du break, du bon blast et des mids bien écrasant, et surtout un Frank Mullen en super forme. Bon, même si leur frontman à cependant décidé de bouder la plupart des tournées pour des raisons plus ou moins assumées, Suffocation reste un groupe aussi efficace sur scène que sur album, et ce Pinnacle Of Bedlam vient compléter l'artillerie discographique du combo, et sera à mon avis rudement efficace sur les planches.

photo de Viking Jazz
le 15/03/2013

2 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/03/2013 à 17:59:57

Un poil trop technique pour moi...

Zonk

Zonk le 27/05/2013 à 15:56:07

Cet album est tout simplement sublime. Le remplacement de Mike S. s'est fait sans problème selon moi. Le son de la basse de Chris R me manque aussi malgré que Derek Boyer est selon moi aussi bon techniquement que son prédécesseur. As Grace Descend ,Eminent Wrath et My Demise sont les titres qui m'ont le plus rejoint.
C'est un peu dommage que Frank M. doive manquer certains spectacles (apparement pour des raisons personnelles comme le travail et la famille). Suffocation demeure le summum de la musique extreme pour moi......stay brutal !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019