Sugarfist - Jamais Vu

Sugarfist - "Jamais Vu"
Sugarfist - Jamais Vu (chronique)

Sans fond semblent être les vieilles malles dans lesquelles Internet nous permet de farfouiller… Ainsi, après nous avoir laissés extraire les improbables autant que géniales œuvres de Sykotik Sinfoney de sous les vieilles robes de Mamie Fusion, le web-grenier a cette fois encore laissé échapper l'une de ces boîtes à malices oubliées, que les toiles d’araignée et la poussière accumulées n’ont pas réussi à faire pâlir: Sugarfist. Si le patronyme de ce groupe pourrait tout aussi bien désigner la pâtisserie-star du chef cuisinier officiant à la Fistinière, la réalité est plus réjouissante (… du point de vue des oreilles, vos papilles buccales, vaginales et anales pouvant tout à fait trouver ce jugement partial): car les aminches, ces américains gravement atteints pratiquent un Nawak Metal de 1er choix depuis 1999, leur « grand âge » ne transpirant qu’à peine, au travers d'une légère et croustillante patine sonore « d’époque ».

 

Mais laissons donc ces lascars se présenter eux-mêmes: « Combinant une large variété d’éléments issus du Metal, du Swing, de la Fusion funky et du Jazz-core, Sugarfist sonne comme personne et tout le monde à la fois. ». Leurs influences assumées sont tout aussi alléchantes: « Mike Patton, Frank Zappa, Captain Beefheart, David Lynch et tout ce qui va de Slayer à Mr. Bungle, de Miles Davis à System of A Down ». Sauf que depuis le vieux continent – et plus encore depuis le petit village gaulois – ce qui saute aux oreilles à l’écoute de ce magnifique Jamais Vu (... 2e album en date), c’est à quel point il est proche de ce que Sebkha-Chott proposait à la grande époque de Nagah Mahdi (Remember « Confrérie de l’Intox » et « Sensual Lips And Magic Tricks »?)... Mais pas seulement, car ces accès de gros Metôôôl bénéficiant d’une prod pas vraiment Made in Morrisound Studios et ces Beuâârhh méchants retombant bien vite sur des cuivres et une voix de Diva Blues/Rock auraient tendance à nous rappeler le duo Pedral / Mina de Vladimir Bozar. A cela vous ajoutez le parfum des vieux Carnival in Coal, un grand méchant swing à la Cool Cavemen, quelques rares passages HipHop Metal rappelant le bon vieux temps, ainsi qu'un chant masculin haut perché déblatérant en mode Sarsippius (Infectious Grooves), et vous devriez pouvoir vous faire une bonne idée de la chose.

 

Je vois que Monsieur salive... Monsieur a drôlement bon goût!

 

Et loin de n’avoir engendré qu’un concept stylistique peinant à accoucher de véritables compos qui dépotent, sur Jamais Vu Sugarfist nous gâte non-stop durant près de 50 minutes, sur 10 (... parce que « Zoot Riot Zoo » relève plus du délire arty que d’un vrai morceau) titres brassant avec bonheur Funk snap-your-fingers, Ska déluré, Metal Thrash/Deathy old school, cuivres omniprésents, distorsion juteuse et Bap-Doo-Wap-Bap coquins. L’ensemble de ces 10 créations mérite sans l’ombre d’une hésitation vos euros durement acquis... M'enfin on se permettra quand même de signaler que le summum du Miam est atteint sur les excellents « Pledge Your Allegience » et « 2 Scoops », 2 pépites que votre compilation « The Best Of Nawak » ne pourra continuer d'ignorer plus longtemps.

 

On essaie de trouver un truc qui coince à cet album? ... Chiche! Bon, on laisse de côté le son « so 1990s », ça serait trop facile, et puis après tout ça participe au charme de la chose. Non, mon seul gros problème est que le CD, tout comme la version MP3 – pourtant achetés indépendamment l’un de l’autre – souffrent d’une tare assez pénible: vous savez, ces micro-sauts que font parfois les CDs rayés? Eh bien l’enregistrement en est saupoudré de-ci de-là… ‘Comprends pas pourquoi, morbleu!? En tous cas si jamais vous possédez une version de l’album sans ce défaut, je suis preneur!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: une pure merveille de Nawak Metal « old school » mélangeant cuivres, gros Metal qui tâche, Funk, et Fusion du siècle dernier dans une fiesta exaltante évoquant aussi bien les vieux Carnival in Coal que Vladimir Bozar ou le Sebkha-Chott de Nagah Mahdi… Voilà ce que vous offre ce 2nd Sugarfist. Si vous êtes fans de musiques métalliquement bigarrées – et plus particulièrement de bon Nawak qui attaque – vous ne pouvez décemment passer à côté de Jamais Vu!

photo de Cglaume
le 10/04/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (49:39)

Acheter Sugarfist Jamais Vu sur Amazon

Tracklist

01. Big Kiss
02. Kid Pets
03. 2 Scoops
04. Hackneyed
05. The Hippies Riot Act
06. A Gypsy Holiday
07. Dry Heave
08. P.I.G.
09. New Language
10. Pledge Your Allegience
11. Zoot Riot Zoo

DANS LA VEINE

Captain Zorx - Maps of the Ancient Sea KingsCaptain Zorx - Maps of the Ancient Sea Kings

évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...