Syphilis - Ride The Sickness

Syphilis - "Ride The Sickness"
chronique Syphilis - Ride The Sickness

Bienvenue en Picardie, des vacances toujours réussies. Venez respirer le grand air derrière la centrale nucléaire...


On oublie les VRP pour plonger un doigt dans le premier album de Syphilis qui vient nous véroler les feuilles avec une belle grosse rasade de Death Metal sévèrement membré.

 

Ne vous fiez pas à cette pochette plus flashy que le maquillage d'Armande Altaï (of Madness), la tambouille de Syphilis n'a rien de rigolard ou de guilleret, au contraire. Syphilis ne fait pas dans la dentelle et ratatine l'innocent auditeur qui gambade ses duveteuses n'oreilles roses sous un festival de gros Death Metal bourru, velu et finement inspiré par les parrains de la scène des années 90. Pas la peine de pinailler pendant des lustres, la touche Cannibal Corpse (époque Gallery Of Suicide / Bloodthirst) se voit comme le pif au milieu de la tronche. On reviendra pas là-dessus: Syphilis a un squelette solide: groove ourson et brutalité au beau fixe. Fin et délicat comme un parpaing.

 

L'album étale une généreuse louchée de Death Metal intense et massif qui donnera quelques fourmis dans le calfouette des fans des premiers Blood Red Throne, Sinister et autres oiseaux du genre. Une touffe de Vomitory... Hop: tout baigne!

 

Néanmoins, Syphilis propose autre chose qu'une énième et académique séance d'équarrissage à la pelleteuse, mine de rien ce groupe contient un "truc" assez sophistiqué, presque gracieux. C'est sans doute dû à la touche mélodique qui se promène ici et là... Ou alors c'est ce nappage technique... J'sais pas... En tous cas, lorsque l'on se perd dans les remous qui agitent cette rondelle on tombe souvent sur des lambeaux de At The Gates qui batifolent avec du Necrophagist... Ces élans donnent du corps à l'ensemble... On est même parfois chatouillé par des plans ouvertement Death (le groupe, hein!) qui glissent vers des envolées qui catapultent les feuilles vers du Classique.... En clair, Syphilis c'est maxi-miam.

 

Un groupe qui maîtrise farpaitement son sujet: ultra bourru MAIS sophistiqué. Du Brutal qui n'est pas que  bas du front!!! La chose est rare, délectons-en nous par Toutatis!

 

Ride the Sickness est un gros gâteau recouvert de cerises... Une prod aux petits oignons, une batterie aussi subtile et fragile que celle de Bolt-Thrower, une voix d'outre tombe, des riffs alambiqués, une ambiance plaisante et prenante... Bref; du tout bon. Du tout bon!

 

Seul bémol concernant cette galette: sa très relative redondance. Les titres, bien que tous efficaces et bien ficelés, restent un poil trop uniformes... Mais ça... C'est vous qui voyez...

 

Syphilis c'est du tout bon , rien de plus à ajouter.

photo de Cobra Commander
le 27/09/2011

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 27/09/2011 à 11:56:14

En même temps, il y a un an, le 12 Octobre, tu nous quittais: Mémè-ère!

Oui bah fallait pas commencer avec les VRP hein!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • BRUTUS au Point Ephémère à Paris le 29 avril 2019

HASARDandCO

Nebula - To the center
Soulfly - Omen
Chronique

Soulfly - Omen

Le 25/05/2010