TESS - St Charles

TESS - "St Charles"
TESS - St Charles (chronique)

 

"6 ans d'histoire pour l'un des groupes référence du post-hardcore français"
Il fallait tout de même oser.
Sortir un dvd musico-biographique quand on a 6 ans pour un groupe est un peu court, cela ne les empêchera pas de sortir un objet plein à craquer.
Puis Tess est un de ces groupes qui avait des milliers d'amis sur Myspace, qui sait faire du bruit sur la toile...
En 6 ans Tess a bien grandi, a tenté de filmer ou photographier tous les instants de sa courte vie et d'en faire part après 2 albums et un ep.
En agrémentant le tout de quelques remixes et deux inédits, voici "St Charles" le Dvd data discographique du groupe.
 
Alors, bien ou pas cet objet ? 
 
Biflam avait bien résumé ici ce qu'était Tess musicalement, j'ajouterai juste mon sentiment personnel pour comprendre cette chronique : ce groupe ne m'a jamais vraiment plu et m'a toujours laissé de marbre ou au pire agacé.
Le genre de groupe pour ça  ou ça dont les principales préoccupations sont le stock de maquillage, de gel cheveux et trouver un coin de lèvres sans piercing : Bref, moi quand j'étais ado (le piercing en moins) ou le genre de gonzesse que je recherchais.
Groupe pour teenagers, à peine sorti de l'adolescence, Tess propose sa discographie en mp3 de haute qualité (320 Kbps) accompagnée des paroles, des photographies très soignées : l'objet bien travaillé en dématérialisé qui convient parfaitement à la génération 15 à grand maximum 30 ans.
 
Le groupe ne se moque donc pas de ses fans pour le contenu musical mais va aller beaucoup plus loin en leur proposant une véritable immersion dans leur vie depuis le début.
Plus de 1300 photos, beaucoup laissant transparaitre des effluves de Biactol, de bonne et parfois de mauvaise qualité. De quoi laisser indifférent (voire exaspérer) l'auditeur lambda mais régaler les adulateurs des lorrains. Pourtant certains clichés apparaissent peu glorieux, mais Tess a le mérite de ne pas faire une croix dessus et n'élude pas ses débuts.
Entre concerts de lycée et shootings pro, on observe l'évolution et la montée en puissance dans leur microcosme.
 
Puis, poids lourd de ces quelques gigabytes : une énorme série de vidéos personnelles... 
Elles montrent surtout une bande de potes qui commencaient parfois un peu maladroitement leur vie de groupe, qui découvrait les joies du DIY toujours avec une grande énergie et chacun semble être lié par une amitié vraiment sincère. Si l'humour délivré ici ne fait mouche qu'auprès de ceux qui les connaissent plus personnellement, on ne peut s'empêcher de se retrouver un peu dans ces témoignages de la vie quotidienne d'une bande.
Encore une fois dispensable, tout ceci ne peut que ravir les "true", ceux qui voient en eux des idoles régionales ou nationales.
Bien evidemment, nous retrouverons des clips (soignés), des extraits de concerts : soit un contenu habituel pour ce genre d'objet.
Si en consacrant trop de temps à ce groupe, leurs plus grands fans passeront peut-être à côté d'un tas d'autres choses musicalement, ils connaîtront par contre sur le bout des doigts ce quintet franchement attachant derrière ce dossier de presse orgueilleux et cette présentation prétentieuse.
 
En une phrase : L'intégralité ne présente aucun intérêt pour celui qui ne connait pas Tess, mais il pourra y découvrir toutes les productions, y compris des remixes qui ne sont pas à ignorer et deux inédits sympathiques de cette bande.
Quant aux groupies, s'ils ne l'ont pas déjà, ils s'en régaleront assurémment.
photo de Tookie
le 13/09/2011

9 COMMENTAIRES

Sam

Sam le 13/09/2011 à 09:45:25

"l'un des groupes référence du post-hardcore français"

Purée... comme tu dis, fallait oser, c'est quand-même sacrément gonflé!

J'écoute ça sur Myspace, c'est pas très fin... plans sur-clichés et aguicheurs, ça sonne vieux de 15 ans au moins. Je pense que même en étant ado ça me serait passé totalement à côté...

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 13/09/2011 à 09:58:04

référence ??
Jamais entendu parler... ils veulent Revok sur le coin de la gueule ou quoi !!

mat(taw)

mat(taw) le 13/09/2011 à 10:36:54

S'auto-proclamer groupe référence de ce genre avec le nombre de groupe de qualité qui composent le genre susdit, c'est tout simplement stupide.
Je déteste ces groupes qui d'entrée de jeu se donnent une quelconque importance dans un courant ou dans l'influence sur d'autres.
Que ce soit un magazine ou autre biais médiatique d'accord, mais eux-même, c'est juste ridicule.

el gep

el gep le 13/09/2011 à 11:27:12

Je suis sûr que c'est de l'humour.

Sam

Sam le 13/09/2011 à 12:41:02

vu leur musique et leur communication, je suis au contraire certain qu'ils n'ont absolument aucun second degré. Et s'ils se défendront en disant que la citation c'est de l'humour, alors ça ne pourra être que de la mauvaise foi.

Pidji

Pidji le 13/09/2011 à 12:41:40

El Gep : je n'en suis pas du tout sûr !

el gep

el gep le 13/09/2011 à 15:11:46

C'était une blague, justement.

Sam

Sam le 14/09/2011 à 08:29:35

raaaaa mais quelle mauvaise foi :)

Kurton

Kurton le 14/09/2011 à 20:26:10

C'est un non.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (Long !)

Acheter TESS St Charles sur Amazon

Tracklist

D\'Un Battement D\'Ailes (EP - 2006)
La Dame De Coeur (Album - 2008)
Les autres (Album - 2010)
St Charles - 2 Titres Inédits (Mars 2011)

50 Vidéos (Clips, Making Of, Autres)
1350 Photos

DANS LA VEINE

Dominic - Skin deep, A new dawnDominic - Skin deep, A new dawn

évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018
  • Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018
  • Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018
  • Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018