The berzerker - Animosity

The berzerker - "Animosity"
chronique The berzerker - Animosity
En Australie il existe un groupe au style assez original, mélangeant grind-death et musique électronique (techno-hardcore), qui s‘est fait un nom dans le monde du metal extrême aux cotés, entre autre, de David Vincert (Morbid Angel), Devin Townsend… il s’agit de The Berserker. Groupe qui maintenant est a son quatrième opus intitulé, « Animosity ».

Que nous réserve cet « Animosity » me direz vous (enfin je crois) ?!?
Et bien malheureusement il ne nous réserve pas vraiment d’originalité du point de vue composition, on y retrouve pas mal de ressemblances avec son prédécesseur, « World Of Lies » et on y retrouve le même style d’intro B.O que dans « Painless ». La linéarité dans l’album se fait trop ressentir, la plupart des morceaux ne sont pas réfléchis et il est par ailleurs assez difficile de les différencier. Ensuite pour un style aussi bourrin que présente cet « Animosoty » on aurait aimé quelques pauses ou interludes (ou même polyrythmie pourquoi pas…) alors que le groupe se contente de balancer le boulet pendant en gros 28 minutes montre en main.
Ce qui change peut-être des autres opus, ce sont probablement les coups de « kick » mis beaucoup plus avant histoire de camoufler un peu plus la qualité de son de la boîte à rythme. L’effet des deux styles de base (Grind-Death et Techno-Hardcore) qui se superposent est assez étrange, mais n’est pas pour autant désagréable.
Point de vue performance line-up: Le chanteur s’égosille tout simplement tout le long de la tracklist, les parties de guitares laissent parfois à désirer avec des riffs vraiment très pauvres; le bassiste perd la moitié de ses doigts au fur et a mesure des compos, et la boite à rythme est comme tout le reste : robotisée et sans originalité (de toute manière on aurait mal imaginé un humain aller a une vitesse pareille). Si vous mettez de côté ces aspects, ce disque reste écoutable, même si dans le genre on préfèrerait un bon Gigantic Brain qui allie à sa musique un second degré indispensable pour ne pas tomber dans le banal « boum boum blast beat » sans queue ni tête.

En conclusion « Animosity » est très peu satisfaisant, mais pourra peut-être convenir aux fans de Quake et autres f.p.s. pour no-life avides de blasteries robotisées sans nom.
le 07/05/2007

2 COMMENTAIRES

worm eater@imm3moria

worm eater@imm3moria le 09/05/2007 à 16:00:34

pas du tout d'accord avec toi cher ami...
je trouve les riffs très bien trouvés, le Dp est magnifique de brutalité, les voix absolument géniales...
les instrus sont géniaux, vraiment plutot rien a dire pour cet album qui se tire de la masse....

Tit in furs

Tit in furs le 10/05/2007 à 00:40:31

Album qui se tire de la masse, c'est à dire ?!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Isis - Panopticon
Naglfar - Sheol
Chronique

Naglfar - Sheol

Le 25/12/2004