V_v_v (le Vinaigre Des V Voleurs) - s/t

Chronique Maxi-cd / EP (25:41)

chronique V_v_v (le Vinaigre Des V Voleurs) - s/t

Le Vinaigre Des Cinq Voleurs ou VVV est apparu à un moment pénible de ma vie. Les premières secondes d'écoute ont été une véritable giclée de jouvence. Il n'en a pas fallu plus pour que j'accepte de chroniquer leur premier EP, alors que j'avais commis l'erreur d'accepter plusieurs boulots sur des disques que je n'avais même pas préalablement écoutés, commettant la faute suprême d'oublier Janis Joplin au passage. Se retrouver à chroniquer des disques qui ne te plaisent pas quand ton temps est compté (non je ne suis pas malade, merci de vous inquiéter!), c'est vraiment très pénible, alors avant d'accepter un job, lis bien le contrat, camarade !

 

Eh bien je me suis empressé de me contredire, de faire semblant de ne pas voir les petites lignes citant Refused ou At The Drive-In sur le court texte de présentation (z'avez raison les gars, ces trucs plus c'est long plus c'est con). Je n'apprécie pas spécialement ces deux groupes. Du tout, du tout. J'avais trouvé Refused assez cool en concert, c'était il y a longtemps. At The Drive-In, je ne sais plus. Je m'en fous je crois.

Mais ça ne veut pas dire que ce disque est mauvais ou que son écoute a été douloureuse. Non, j'y ai trouvé des qualités et je me propose d'en parler.

 

Je pense que ce qui m'a emballé direct, c'est cette énergie vivifiante, cet allant qui fait rapidement la différence. Ce n'est pas un argument, ça n'a rien d'objectif (objectif : nul!), mais ça s'impose à toi ; ou pas. Piiiriode !, comme disent nos amis anglophones.

Y'a ça, pis aussi le fait que... ben, ça joue. Belle batterie claquante et chaloupée, belles guitares mélodico-hargneuses. Et une voix qui vocifère dès le premier morceau, me sortant de la torpeur de ce que j'écoutais alors par obligation.

Bon, pis là, juste avant de finir l'écriture de ma chronique horrible, j'apprends que c'est le bon père l'Huillier à la batt' ! Pas étonnant que son jeu m'ait plu...

 

Et donc il y a ce chant. Passés les premiers hurlements (ou plutôt voix saturées), une évidence éclatante dans son côté mélodique et lyrique : nom de bleu, c'est un quasi-sosie vocal de Serjio de System Of A Down ! C'en est presque comique. Mais il le fait bien !

Alors soyons honnêtes pour une fois, si ton timbre de voix ressemble à un autre, ben c'est comme ça, personne n'y peut rien. C'est comme ta gueule : t'as la gueule que t'as, même si c'est celle d'un autre. Ensuite vient le phrasé, l'intonation, voire ici même la prononciation ; et là si ça continue à y ressembler, c'est peut-être qu'il y a quelque chose d'intentionnel, hein ?

Je poserais bien cette question au chanteur : alors, est-ce bien intentionnel ? Est-ce une influence assumée, une passion ? Ou un vestige du passé ?

Le reste du temps, il sature dans du chant d'écorché un peu screamo medium-aigu, des pics à la limite des shrieks ou des demi-growls (c'est cool avec tous ces mots rigolos, on se croirait dans une bédé Métal Hurlant) qui me semblent à peine légers. Mais c'est peut-être la prise de son... Et en live, ça se passe comment cette alternance de techniques de chant ? Ça ne doit pas être facile...

 

Le côté Serjio pourrait agir comme repoussoir sur moi, n'étant guère fanatique du groupe multi-star... A l'époque, je m'étais arrêté à Toxicity, et la simplicité de leur Metal-Rock pourtant grandiloquent m'avait lassé, tout en trouvant certaines sonorités et naïvetés sympathiques, sans plus. Chapitre clos il y a belle lurette.

Ici, ça m'agace un peu à terme, après écoutes répétées, mais pas trop, ça ne suffit pas à gâcher leur allant et leur énergie. Mais il faut bien dire que leur lyrisme exacerbé peut rappeler les Arméniens, et pas que dans le chant, comme le suggérerait ce 3/4 hispanisant et émotionnel sur ''Beak Doctors''.

 

Il y a du travail sur les riffs, qui dérapent parfois dans des stratagèmes proches d'une certaine forme de Heavy Metal : harmonisation des lignes, mélodies alambiquées, chamarrées et à forte teneur en chantilly.

Refused ayant toujours eu autant à voir avec le Punk que Korn avec le Thrash, je ne dirais pas qu'il y a une grosse dose de Punk là-dedans, mais plutôt une once de Rock à tendance bruyante, comme dans les riffs hachés de la première piste par exemple. Donc à la vérité, une ressemblance aussi avec nos chers Suédois réfuteurs qui, fort heureusement, se sont plantés dans les grandes largeurs sur ce que devait être la forme du Punk à venir. Ces toquards prétentieux se prenaient-ils vraiment pour les Jésus Pounk ? Sérieusement ? Korn, pour en revenir à ces petits groupes auto-produits, au moins ils avaient raison quand ils grinçaient des dents sur leur affirmation éhontée Follow The Leader. Ils étaient vraiment le leader de ce foutu Nu-Metal boursouflé, ha ! Personne ne pouvait le nier. Avec tout plein de suiveurs dans le panier ! Mais qui parmi ces derniers a réussi à faire un Untouchables (non les kornus, là vous alliez trop loin dans la prétention, faut pas pousser, déjà que je me mets à parler de vous et je ne sais même plus pourquoi, je me rappelle même pas la dernière fois où j'ai écouté un de vos disques !) ou un Issues ?!

Mais on s'en fout car pour les geeks du matos nous noterons une utilisation modérée mais intéressante de la pédale Whammy, sans trop sonner Nu-Metal, justement, ou... Radiohead, qui incarnaient un peu le Nu-Metal de la Pop il y a quelques euh décennies maintenant. Non ? Du moins sur leurs premiers albums avant que...

Je crois que je me suis égaré...

 

Post-It pour moi même : ouaaaah putain le confinement ça me rend mou, mais mou, je suis tellement mesuré dans mes propos, qu'est-ce qui m'arrive, bordel ?!? Je vais vite rajouter des propos de mauvaise humeur et des trucs débiles dans ce que je viens d'écrire sinon je ne pourrai plus me regarder dans une glace pendant dix heures.

 

Bon les voleurs, vous z'avez un peu pensé à votre bassiste ? Ben on dirait pas. Ça serait vachement mieux si on l'entendait plus. Si on l'entendait. J'exagère à peine.

Dans la liste des choses qui me grattent, je pourrais dire aussi que ''Stone Cold Thighs'' me paraît trop long d'une minute, une minute qui ne fait que répéter ce que l'on a déjà compris. Ce n'est d'ailleurs pas le seul morceau où je me le suis fait remarquer. Les guitares tricotent beaucoup, un peu à la Suédoise, ahahahah, du coup je me souviens pourquoi j'aime particulièrement les power trios. ''Frau Troffea'' ne m'a pas convaincu avec son côté Poppy-Thrash entre Faith No More et... At The Drive In (j'ai de l'imagination, hein ?, mais attendez j'ai pas fini) et un infime zeste de At The Gates (ou serait-ce du vieil In Flames?).

Ce jeune groupe est jeune, semble-t-il. Vous tirerez vous-mêmes les conclusions de pareille affirmation, mais admettez qu'elle est assez cohérente.

 

''Beak Doctors'' a ses bons moments, notamment les arrangements de grattes lors des couplets, avec aussi un doublage de voix cool entre 1:00 et 1:30. Vachement moins friand des refrains je suis, si je puis dire. Et puis ''Ensisheim'', un peu sur le même registre que ''Frau Troffea'', réussit mieux la pantomime des gars en costards qui jouent leurs riffs coquins avec juste ce qu'il faut de restes d'huile de vidange sous les ongles. J'y trouverais presque un petit côté pervers romantique à ces deux derniers titres...

 

Arf, tout ce que je connais d'Ensisheim, c'est son défunt café-concert où il fallait jouer sur des plateaux à la con en métal embossé, séparés sur différents niveaux de hauteur. Z'imaginez le truc ? Genre le batteur un peu plus haut, le bassiste plus bas que le gratteux (forcément, les bassistes sont des sous-hommes, lol), etc. Monstrueux. ''Ensisheim'', je reviens à leur morceau, me paraît un peu trop long également, avec des parties qui sonnent comme des rajouts sur la fin.

 

Ouah les gars, j'ai essayé de faire une critique plutôt qu'une chronique, je crois que c'est raté, mais j'ai dû bien vous faire chier, un peu comme un professionnel mais en faisant beaucoup plus long. Désolé. Mais j'ai cité Janis Joplin !

Merci les 5 Voleurs pour l'envoi du disque. Ce n'ai pas ma taçe de téh mais respé.

(Et merci JC pour Cem Cem.)

Crénom d'une pipe en Z !

photo de El Gep
le 04/06/2020

2 COMMENTAIRES

necroutep

necroutep le 04/06/2020 à 15:58:08

La musique est quand même tellement éloignée de System que je parierais plus sur une convergence évolutive des voix des chanteurs... 

el gep

el gep le 05/06/2020 à 10:17:46

Ben c'est pas si éloigné que ça justement je trouve.
Ecoute "Beak Doctors".

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements