Venosa - A Last Trip To Infinity

Chronique CD album (25 minutes)

chronique Venosa - A Last Trip To Infinity
Jeune formation Normande, Venosa sort son premier MCD 6 titres "A Last Trip To Infinity" après une démo parue il y'a maintenant deux ans. Le groupe se revendique de la scène emo-hardcore/screamo, et on ne serait les contredire à l'écoute de ce mini cd.

Le premier titre, introduit par dialogues de film, met droit dans l'ambiance. Une ambiance tendue à la violence exacerbée et faisant place nette à la rage. Rage sortant des tripes du chanteur qui s'égosille bien volontiers le long des six titres dans la plus pure tradition screamo. Des cris souvent soutenus par une voix claire, plaintive elle aussi, rappelant par moment les prémices de Poison the Well. D'ailleurs on sentira encore de temps à autres l'influence de ce groupe et de ses deux premiers albums, notamment dans le son des guitares, très froid et incisif. On appréciera également les breaks à la guitare, souvent sophistiqués ("My Life As A Rotten Gift", "A Fifty Year…", le final "The Pathetic…") et faisant penser au premier album de Cave-In.

Malgré quelques influences évidentes on sent chez le groupe une volonté de faire du neuf, en atteste les passages plus lourds à coup de riffs quasi stoner sur la fin de "My Life As A Rotten Sound" ou bien les envolées guitaristiques sur le très bon "Only In Black and White". L'idée d'inclure des dialogues de films, même si elle n'est pas très neuve, apporte un petit quelque chose de pas négligeable aux morceaux et qui met dans l'ambiance.

L'album se clôture sur le monstrueux "The Pathetic Rumination Show", condensant allègrement les différentes influences du groupe pour un rendu très à la hauteur. Les deux chanteurs se lâchent pour un chaos vocal orchestré, les guitares s'emmêlent et le batteur sort sa double. Bref, tout ce qui faut pour combler l'auditeur fan de hardcore émotionnel/Screamo.

Un nouvel essai concluant pour Venosa qui affirme une forte personnalité et montre de forts bons espoirs. Reste à les confirmer dans un premier album.
photo de DreamBrother
le 19/01/2008

1 COMMENTAIRE

(The) Aurelio

(The) Aurelio le 16/11/2008 à 04:56:04

plutôt pas mal effectivement

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019