S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Vista Chino - "Peace"

Vista Chino - "Peace"
chronique Vista Chino - Peace
8,5/10 0
Acheter Vista Chino Peace sur Amazon

CD album CD album (50:44)

 

Style musical : 

Rock Stoner

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1. Good Morning Wasteland
2. Dargona Dragona
3. Sweet Remain
4. As You Wish
5. Planets 1&2
6. Adara
7. Mas Vino
8. Dark and Lovely
9. Barcelonian
10. Acidize… The Gambling Moose

 

Label : 

Napalm records

 

Lieu d'enregistrement : 

Los Angeles, CA
Dans le même style :
Sunderfeet - Some Garage Stuff

Avec une histoire à faire frémir les scénaristes de Dallas et des Feux de l'Amour réunis, on aurait pu penser la cause entendue. Et de redouter ce vrai premier album de la renaissance de Kyuss... And the circus leaves town après tout !

D'une part, je n'ai pas toutes les pages (fort heureusement) et d'autre part, c'est un peu con et très inutile, ces histoires d'égo, mais il faut avouer que les multiples rebondissements qui animent Kyuss depuis son retour en 2010, ont de quoi donner le tournis, merde, c'est de la musique à la fin. Rock is the dope !
 

Voulez un résumé là ?... soit.

 

Kyuss est un groupe américain qui démarre dans le désert californien en 1987. Dans les rangs, on compte un gamin de 14 ans, virtuose de la gratte, Josh Homme, un obsédé du cul bassiste un peu branleur, Nick Oliveri (16 ans), un gamin sérieux au chant, John Garcia (16 ans) et le balaise du tas, multi-instrumentiste et besogneux, Brant Bjork (14 ans). En fait, le groupe s'appelle Katzenjammer, puis Sons of Kyuss jusqu'à la sortie de leur premier opus Wretch, qui n'est pas terrible en vérité.
L'aventure va durer jusqu'au break de 1995. Certes avec 2 albums majeurs de l'histoire du rock (sur 4 sorties, c'est pas mal pour des minots), Blues for the red sun (1992) et Welcome to the sky valley (1994). Mine de rien, ils inventent un son qui 20 ans plus tard, est plus que jamais d'actualité.
Si dans U2, c'est Bono la forte tête (...), dans Kyuss, ce sont 4 fortes têtes avec des envies bien déterminées. Oliveri qui est traumatisé par le décès accidentel de son père,, va aller s'allumer littéralement chez les Dwarves qui ont une musique plus appropriée. Bjork et Homme ne peuvent plus se piffrer, à force de jouer à qui à la plus longue et Garcia finit par se retrouver seul... l'histoire peut s'arrêter là.

 

Le temps passe et l’œuvre de Kyuss prend de plus en plus de sens avec les succès des groupes comme Fu Manchu, Unida, Karma to burn, et bien sûr Queens of the Stone Age. Et Garcia n'imagine pas vivre la même destinée que Chris Goss de Masters of Reality (en activité depuis 1981 et grosse inspiration pour Monster Magnet ou... Kyuss)... avoir un son, une couleur et resté dans l'anonymat.
En 2010, KyussLives déboule avec Garcia, Bjork et Oliveri (ou Scott Reeder son double)... la fête peut battre son plein. Sauf que Homme ne l'entend pas de cette oreille et va plonger toute cette belle équipée pour 3 saisons de Avocats&Associés.
Oliveri qui traîne son spleen avec son Mondo Generator (groupe surcôté) ou fait des vocalises avec Josh Homme mais rentre (pour le moment) au bercail.
Garcia, un peu fatigué, siffle la fin de la récré, Vista Chino est né. Peace sort le 30 août 2013.Je suis persuadé que certains de mes semblables vont comparer les dernières sorties de Homme (en Queen ou en supergroupe) avec ce Peace. Et de jouer le jeu, et c'est reparti pour une nouvelle saison de Avocats et... non, non pfff.
 

Vista Chino est un groupe en place, d'emblée inamovible. L'impression de cette solidité est tout à fait perceptible en live... oui c'était Kyusslives quand je les ai vus. Un bloc monolithique d'où s'échapperaient un bourdonnement sourd, des stridences et de l'électricité crépitante. Et effectivement ce son lourd et acide entre le bleu et l'orange... intemporel. La voix de Garcia, plus retenue, domine malgré tout l'ensemble de l'album, cette voix de fausset qui cache sa puissance. Les éclats et les riffs ciselés sont l’œuvre du belge Bruno Fevery, le petit dernier de la bande. Pour en revenir à la puissance, elle est bien calée dans les mains expertes de la combinaison basse-batterie.

En cette fin d'été, cet album sonne frais, les protagonistes n'ont plus rien à prouver depuis longtemps, leur Black Sabbath touch aride se suffit à elle-même. Le petit nouveau a eu carte blanche pour tricoter comme il se doit. Le magistral "Planet 1&2" suffit pour comprendre que la barre est placée très haut.  Dans les titres les longs de l'album, on mesure davantage l'aspet - Historique- de la pièce, chez "Dark and lovely" ou le terminus "Acidize, the gambling moose".
Tout est réuni pour faire de cette nouvelle cuvée, une vraie Master Peace.

photo de Eric D-Toorop
le 27/08/2013

Commentaires

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 27/08/2013 à 11:07:52

toujours ce chant...

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 27/08/2013 à 11:27:21

il est plus présent en live... et sur la fin du show, c'était Ozzy ^^

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Sworn enemy - The beginning of the end

Évènements

(HED)PE + CONVEYER + DOUBLE EXPERIENCE au Ferrailleur à Nantes le 25 janvier 2017