War From A Harlots Mouth - Transmetropolitan

Chronique CD album (39:45)

chronique War From A Harlots Mouth - Transmetropolitan

Les amis préparez la vaseline War From a Harlots Mouth débarque!!!!

 

La première fois que je les ai vus en live ce groupe m’avais scotché.

 

Imaginez-vous un combo qui débarque tout sourire entre deux groupes de brutal death et qui après un « heullo vi are war from a harlots mouth from chermany ! » vous balance un mix de hardcore grind metal post rock voire même jazz, le tout avec un son dantesque,et une précision du feu de dieu !!Je peux vous dire que ça fais chaud à son p’tit cœur d'entendre ça!!

 

J’attendais donc beaucoup de ce Transmetropolitan, premier véritable album de « la guerre de la bouche d’une catin » .

Mais au moment de me lancer dans l'écoute de cet opus des questions m'interrogèrent: le mélange évoqué précédemment allait-il être réellement digeste? Serait-ce un énième groupe avec des compos à rallonges sans queues ni têtes ?

 

Toutes mes craintes furent dissipées à l’écoute de cette galette qui pour moi est mon coup de cœur de l’été.

En effet WFAHM a su digérer ses influences au point de maîtriser chacune d’entre elles et de les marier en créant une musique certes technique et complexe mais également directe puissante et fraîche à l’écoute.

 

En clair il y a de tout dans cet album. Rien qu’a la voix, le bruiteur Steffen balance des vocaux hardcore guttural et même porcin à la Mumakil, le batteur est à l’aise dans tous les registres et les grattes piochent leur riffs dans tout ce qui se fait de mieux dans l’extrême (de Psyopus à Knut en passant par Suffocation)

Il y a même un morceau instrumental triphop qui fait penser à Massive Attack (Trife life) c’est dire si ces teutons vont chercher loin !!

 

Je le répète ce qui fait la richesse de cet album c’est la capacité du groupe à tout mélanger tout en restant cohérent et c’est un bonheur d’écouter des titres tels que « Transmetropolitan », « Mulder » ou encore « If you want to blame us for something wrong please abuse this song !! », dans lesquels les idées créatrices fusent de tous les côtés (ha cette mitraillette samplée et reprise en mosh part quel tuerie !!!).

 

L’autre gros avantage du groupe est selon moi le fait qu’il ne se réclame d’aucune mouvance, pas plus hardcore que metal que jazz ce qui leur permet d’une part de ne pas s’enfermer dans des clichés musicaux trop évidents et d’autre part de tenir un discours dénué d’influences trop prononcées (remarquez, avec des titres comme « hey let’s start a band ! » on se doute qu’ils ne parlent pas de dragons ou de manger des légumes. Cette idée est d'ailleurs exprimée de manière très clair sur leur site donc pas la peine de leur dire qu'ils ne sont pas assez core ou pas assez métol, ces gredins s'en foutent!!

 

Je conseille donc à tous ceux qui se disent un peu éclectique de l’extrême de tendre une oreille vers cet album qui m’a réconcilié avec le métal allemand et qui participe au gonflement de cette grosse scène du death core n’importe quoi avec des groupes comme See You Next Tuesday ou encore The Tony Danza Tapdance Extravagenza.

 

Qu’on se le dise, c’est vraiment un putain d’album et en plus ce groupe défonce sur scène !!!!!

photo de Sober
le 02/08/2007

2 COMMENTAIRES

(((viking jazz)))

(((viking jazz))) le 03/08/2007 à 12:37:02

putain ca me donne envie ca !!! j'en ai une éréction d'avance !

mat(taw)

mat(taw) le 03/08/2007 à 14:21:04

j'aime cette pochette, miam

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Kid Bombardos - Sundays
Will Haven - Carpe diem