Way To End - Nam Kha

Chronique mp3 (26:27)

chronique Way To End - Nam Kha

Way To End n'est plus et c'est une triste nouvelle pour les fans de Black Metal d'avant-garde. L'esprit hanté de Hazard survit au travers des Chants Du Hasard. Selon les propres termes de Vaerohn, son bassiste "C'est un groupe qui avait beaucoup de potentiel mais qui n'a jamais réussi à grandir". C'est bien dommage si vous voulez mon avis. Pourtant Way To End n'a pas dit son dernier mot puisque paraît cet hiver un EP posthume de trois titres. Enregistrés en 2010, soit entre Desecrated Internal Journey et Various Shades of Black, ils devaient apparaître sur un split resté dans les tiroirs.

 

Way To End a toujours été un projet difficile d'accès, proposant une musique exigeante. Alors quand il annonce que sur cet EP, on pouvait craindre le pire. Alors, oui, il va falloir s'accrocher pour démêler les vingt-six minutes de Nam Kha, consacrées aux éléments de la terre, de l'eau et du feu, mais de manière tout à fait raisonnable, pour un fan de Metal avant-gardiste du moins. On retrouve ici l'aspect décadent victorien d’A Forest Of Stars, le grand-guignol propre à La Masquerade Infernale d'Arcturus (les passages en sons clairs sur le début de "Fire" par exemple) et le côté foutraque du Pensées Nocturnes récent.

 

Pour reprendre un slogan célèbre, Nam Kha, c'est tout ce que j'aime dans le Metal barré: épique (ce final de "Fire"), malsain et sombre. Au rayon des invités, on retrouve John The Clic, le métronome sur la seconde moitié de "Water", ainsi que du violon, du violoncelle et du thérémine. Ces éléments contribuent à créer des titres plus expérimentaux.

photo de Xuaterc
le 11/03/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Criminal - Fear Itself
Astrodeath - Astrodeath