Wild Karnivor - Born to be...

Wild Karnivor - "Born to be..."
chronique Wild Karnivor - Born to be...
Wild Karnivor, groupe de death thrash n'roll, nous propose "born to be..." disponible chez underclass et thundering, preuve de bon goût de tous les côtés.

Il y a des démos qui d´entrée de jeu m´attirent plus que d´autres et celle de Wild Karnivor en fait partie. Moi quand on me dit thrash n´roll et que je lis leur influences, je me dit que ça ne peut être que bon. Ces quatre titres nous envoient dans la face un thrash death certe convenu, mais le thrash doit il être innovant ? je pense que non. Convenu peut être mais pas ressucé ( à part le morceau "préjudice" qui me fait penser à "le souffle animal" de Kristendom sur leur dernier album : même riff principal, même intro, même façon de chanter. Quand un riff est bon pour un groupe il reste souvent bon pour un autre et c´est le cas ici.

Les quatre morceaux explorent pourtant des registres différents. Le premier se veut d´abord rapide avec sa rythmique saccadée, puis un passage ralenti pour alourdir la sauce (qui prend) pour ensuite repartir en accélérant. Le deuxième morceau pourrait être le «souffle animal» (j´y tiens!) avec un énorme feeling rock dans les lead des guitares et une basse vrombissante. Le troisième morceau inaugure des vocaux tirant plus sur le black métal avec un tempo plus ralenti et un rythme groovy et lourd. Ce morceau a le droit à des passages écrasants où le chanteur s´englue un peu la voix, pour éviter l´ennui (le morceau fait plus de neuf minutes). Le groupe nous assène de petites accélérations bien senties et surtout bien emmenées, par contre expliquez moi ce que viens faire un interlude de gratte sèche dans un tel morceau, des arpèges à l´électrique auraient tout à fait convenus pour introduire un solo presque digne du Wolverine Blues. La quatrième piste nous achève avec une compo bien rentre dedans, directe, trop élaborér pour être du crust mais fougueuse quand même en reprenant les caractéristiques des deux premiers titres : break lourd et accélération par contre le solo fait plus heavil (contraction d´ heavy + evil).

Le son est nickel pour une démo, la batterie sonne peut être un peu sèche (à mon goût), les guitares sont juste saturées comme il faut et la basse vrombit comme aux plus belles heures du Sunlight Studio, malgré que cet EP soit produit dans le studio Axel des célèbre Carnival in coal; la voix du chanteur ne demande qu´ à s´épaissir. Bref, vivement l´ album !
photo de Sepulturastaman
le 14/03/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Mustasch - Parasite!
A Vanishing Self - Mirrors