Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
Fleshdoll : chroniques, discographie, line-up, actus, etc.

Fleshdoll

Fleshdoll en bref

Accès direct

 

Infos générales

pays d'origine du groupe Fleshdoll : France France

Tags musicaux :

#fraggin #death #metal #deathmetal

Line-up

# Bastich - chant
# Billy - guitare
# Chili (Flo) - guitare
# Flobeer - basse
# Michaël Martin - batterie

Discographie

  • - "[W.O.A.R.G]" (2005)
  • - "Animal Factory" (2010)
  • - "Feeding the Pigs" (2013)
  • - "Blood Red District" (2015)
  • - "Hearts of Darkness" (2017)

Fleshdoll

Biographie

Fleshdoll est un groupe ou artiste français, qui a été chroniqué 4 fois sur le webzine.

Style musical pratiqué, en quelques mots : fraggin, death, metal, deathmetal

Chroniques du groupe / artiste

Fleshdoll - Hearts of Darkness (2017)

Fleshdoll - Hearts of Darkness (2017)

Avec Blood Red District , Fleshdoll avait franchi un cap important en matière de qualité de composition et de son, à force de travail et d'activité scénique (j'ai déjà vu le groupe live deux fois depuis la sortie de l'album précédent, sans réellement chercher à le faire). Une fois de plus enregistré par Mobo pour le Conkrete Studio, le groupe bénéficie de nouveau d'une production à la hauteur de ses ambitions, puissante et claire.   Dans le prolongement direct de son prédécesseur, Hearts Of Darkness dégaine la machine à riffs, qui tourne à plein régime, à la limite de la surchauffe. Mickaël Martin, batteur depuis BRD, semble plus à l'aise sur son tabouret et lâche plus aisément la bride. Il tabasse sans discontinuer, solide soutien au deux guitaristes. Ces derniers laissent un peu plus transparaître leurs influences thrash au travers de rythmiques coup-de-poing ("Blood Red Path") et une reprise fidèle mais réussie de "Into The Pit" de Testament . Le chant de Bastich est […]

> Lire la chronique

Fleshdoll - Blood Red District (2015)

Fleshdoll - Blood Red District (2015)

Ce n'est pas tous les jours que j'entre en possession d'un album de Death, du vrai, qui sent les tripes. Le dernier c'était Kill de Cannibal Corpse (merci Larry et Loïc). Mon petit cœur de metalleux a toujours préféré le son de la stavekirke brûlant au milieu des bois enneigés à celui des zombies arrachant le foie du quaterback obsédé sexuel. Ce qui ne m'empêche pas de suivre de pas trop loin ce qui se fait dans le domaine. Presque dix ans plus tard, j'ai donc jeté mon dévolu sur Blood Red District de Fleshdoll .   Les toulousains ont vu leur renommée grandir à la vitesse d'un blast après la sortie de leur troisième album, Feeding the Pigs , qui a vu le groupe multiplier les dates jusqu'à se produire sur les scènes japonaises en compagnie de Beyond Creation . Il s'agit donc pour le groupe de confirmer les espoirs placés en eux. Le gant est aisément relevé tant cet album suinte la maîtrise. Exit Sam Santiago derrière les fût, il laisse son tabouret à Michaël Martin. Loin de […]

> Lire la chronique

Fleshdoll - Feeding the pigs (2013)

Fleshdoll - Feeding the pigs (2013)

Je fais 67 kilos pour 1m79.
Ça fait pitié. En plus j'ai un visage d'ange, mon nom de famille traduit en flamand signifie "enfant de Dieu". Je suis bibliothécaire, quasi imberbe et je l'avoue sans honte : je fais le ménage et le repassage avec plaisir. Bref, une belle tête à claques.

Alors j'écoute du métal pour me sentir viril, grand et puissant.
Après m'être fait mal à l'index en voulant refermer le lecteur de disque, je me transforme en quelque chose qui ressemble à peu près à l'image que je me fais d'un homme.

Avec Fleshdoll , la transformation était assurée : c'est du gros death qui tâche.

Faut-il y revenir ?
Non. Vous n'aurez qu'à relire la chronique de mon collègue , il sera content de ne pas avoir tartiné pour rien.

Là où cette chro va éventuellement servir à quelque chose, ce sera pour pointer l'évolution entre le 2e et le 3e album.
Rassurez-vous, si vous êtes ici le temps que votre vidéo youporn se charge, ça ne devrait pas être trop long : je […]

> Lire la chronique

Fleshdoll - Animal Factory (2010)

Fleshdoll - Animal Factory (2010)

En 1965, France Gall squattait les postes des foyers français avec ses histoires de poupées de cire et de poupées de son (des poupées plutôt gonflantes en l'occurrence ). Début 2011, l’Hexagone ayant quelque peu changé de visage, c’est maintenant France Death qui met à mal les écouteurs de nos lecteurs MP3, avec cette fois une poupée de chair, qui doit plus à Chucky qu’à Barbie. Fleshdoll est en effet un groupe de death toulousain qui sort avec Animal Factory  son 2e  et nouvel album, cette fois sous la houlette de Pervade Productions... Le jury de l'Eurovision n'a qu'à bien se tenir!   Autant on s’arrache parfois les cheveux à trouver l’appellation exacte qui conviendra le mieux pour vous permettre d’appréhender le style de musique pratiqué par un groupe, autant là, pas de nœud au cerveau: Fleshdoll fait du death metal, point. Pas du modern math-deathcore djenteux. Pas du sympho-death mystico-atmosphérique. Pas du dark death/black gothique. Pas du brutal slammoshing […]

> Lire la chronique

Articles du groupe / artiste

Aucun article sur ce groupe disponible actuellement.

Les 3 dernières News en relation avec Fleshdoll

Nouveau morceau pour Fleshdoll en ligne (09 janvier 2017)

Le cinquième album des Français de Fleshdoll , Hearts of Darkness , sort en mars 2017 chez Great […] (lire l'actualité)

Fleshdoll est en studio (10 juin 2016)

Les Français de Fleshdoll viennent de commencer l'enregistrement, sous la houlette de Mobo, de […] (lire l'actualité)

Intérimaire de luxe pour Fleshdoll (23 mars 2011)

Intérimaire de luxe pour Fleshdoll : c'est Sam Santiago (Gorod ) qui battra la mesure lors […] (lire l'actualité)