Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews Volfoni - Interview du 02/07/2018

Volfoni - Interview du 02/07/2018 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
tous

Les interviews Volfoni
Volfoni

leur "I" nous mord, mais ils sont aussi marrants que leur musique est sombre. Embarquement sur le Vol fon-I !

Pouvez-vous nous en dire plus sur Volfoni, notamment s'il y a un rapport avec Raoul ?

Tabien: On voulait faire un groupe de plagiats avec "Vol" dedans, puis on a abandonné l'idée des plagiats.
Rafu: J’voulais juste dire que c’était moi qui ai trouvé le nom à la base.

 

 

Je vous ai décrits comme une sorte de Rage Against the Machine (voire Brass Against) en beaucoup plus sombre mais également avec des influences variées (psychobilly, Motörhead) et un chant proche de Noir Désir... ça fait sens ou pas pour vous ?
Gabi: Je situe plus ma partie (le chant) sur des influences telles que No One Is Innoncent ou Déportivo que sur du Noir Désir (qui présente tout de même une empreinte vocale très caractéristique) même si cela reste très flatteur vis-à-vis des textes. 
Boris: Perso j’écoute des trucs un peu plus underground, Richard Anthony… 
Tabien: Motörhead ça vient peut-être du fait que je joue de la basse comme un guitariste...
Rafu: On a découvert Brass Against tout récemment et c’est franchement cool ! les autres sont un peu morts, non ?

 

 

Les chœurs de certains des morceaux ont un côté black metal vocalement... c'était l'effet désiré ?
Tabien: Ça pourrait venir des enregistrements, habituellement y’a seulement deux voix pour les chœurs mais vu qu’on voulait mettre toutes les voix en même temps (on s’est bien marré d’ailleurs) ça donne un petit effet inintelligible “clébards castrés en rut”, et c’est peut-être ce qui te fait penser à du black du coup.
Rafu: Et encore t’as pas vu nos déguisements quand on a enregistré.

 

 

Le chant en français c'est par choix ou c'est une évidence (les paroles qui viennent dans cette langue, plutôt qu'en anglais) ? Et qu'est-ce qui vous inspire pour écrire les paroles ? 
Gabi: C’est une évidence car il y a l’affect avec les textes (Brassens, Gainsbourg, Renaud... pour les plus anciens) la proximité au niveau du discours avec le public, et aussi et surtout car je suis une tanche en anglais.
Rafu: Sérieux c’est du français ?

 

 

Le temps a été assez long entre le premier 2 titres et cet EP, y a-t-il une raison particulière à ça ?
Gabi: On a privilégié les dates et les concerts. On n'a pas pris le temps pour s’y consacrer à fond avant.
Boris: L’approche était aussi différente pour cet EP, on a voulu gagner en autonomie en nous enregistrant nous-mêmes (mis à part les prises batterie, big up à Fabien de Nomad Audio). Notre bassiste était à la manœuvre pour le reste des prises et le mix. Après, à part notre saxophoniste qui va faire de la musique son métier, on est tous salariés à côté… forcément, on ne peut pas y consacrer tout notre temps… 
Tabien: La vérité vraie c’est que j’étais pas mal pris sur le dernier album de Camille, donc fatalement notre planning en a pris un coup.
Rafu: Et on a voulu faire monter l’attente comme fait Tool  mais personne nous attendait...

 

 

D'ailleurs la musique est assez différente, les 2 titres sonnent à mes oreilles à la manière de La Mano Negra, vous êtes d'accord avec ça ?
Gabi: Nous sommes plusieurs issus d’un groupe de Ska/Rock - Il y a forcément des influences de ce côté-là mais l’arrivée de Tabien à la basse (entre autres) nous a progressivement fait migrer vers des sonorités plus metal.
Boris: C’est probable oui, je pense que I sonne plus “brut” et donc nous ressemble plus (on voulait coller à ce qu’on fait en live). Et globalement on tend plus à produire quelque chose de plus sombre… enfin je crois. 
Tabien: La Mano quoi ?
Rafu: La Mano fait partie des influences éloignées de plusieurs d’entre nous donc c’est possible mais pas volontaire. L’enregistrement et la production n’ont pas du tout été effectués de la même manière également et il y a forcément quelque chose de plus personnel dans ce premier EP.

 

 

Comment vous fonctionnez pour les compos et les répèt' ? À 6 ce n'est pas trop compliqué ?
Gabi: Les rôles sont bien répartis, chacun intervient à des stades différents de la compo pour la plupart du temps
Boris: C’est compliqué oui, on est souvent en train de challenger notre façon de faire, il y a pas mal d’inertie liée au nombre et à notre statut de salarié/esclave ! C’est en partie pour ça qu’on met autant de temps à sortir 5 titres. En réalité, on essaye d’être assez rigoureux, de répéter le plus régulièrement possible, on fait des résidences... la difficulté est d’alterner phases de compositions et phases de concert… d’ailleurs, on va sûrement s’y prendre différemment à l’avenir 
Tabien: On répète avec le batteur des Ramoneurs de Menhirs lorsque le nôtre n’est pas dispo, du coup si, c’est hyper compliqué.
Pak: Tout le monde crée sa partie. Pour les répèts, c’est en moyenne toutes les semaines au Zinor à Montaigu 
Rafu: Jusqu’à maintenant il y a souvent eu une base structurée créée par une personne puis étoffée et améliorée en répète. On tend de plus en plus vers quelque chose de construit de manière totalement collective en utilisant la MAO.

 

 

Quels sont les retours sur I ?
Gabi: Très positifs lors du démarchage auprès des festivals, et des orgas de concerts mais aussi directement de la part des “fans”.
Tabien: Depuis la sortie de l’EP il paraît que Philippe Manoeuvre et Nagui envoient des “dick pics” à notre batteur, donc on sait pas si c’est bon ou mauvais, mais ça fait office de retour.
Pak: On va pas te dire que tout le monde trouve ça pourrave, donc ça déchire mamène. 
Rafu: Pas encore écouté.

 

 

Vous venez de Vendée y avez-vous des groupes amis que vous voudriez nous faire connaître ?
Gabi: On a surtout des affinités de longues dates avec quelques groupes de la scène festive régionale (Epsylon, Strollad)
Boris: Strollad, un groupe qui devrait faire parler de lui !
Tabien: Machete (gros son typé Crowbar), Grim Reaper Ride (Hellbilly)
Pak: Pas d’amis.
Rafu: Un jeune groupe prometteur qu’on a croisé il y a 2 semaines: Gabble King. Sinon nos side-projects qui sortiront leur premier EP dans au moins 10 ans: 21st Club (rock/folk acoustique), Lead Cross (doom/stoner)...

 

 

Une tournée est-elle prévue ou vous donnez des concerts quand l'occasion se présente ?
Gabi: Nous annonçons ce mois de juillet une tournée “européenne” en août qui passera par :Tours / Ste Geneviève des Bois / Reims / Metz / Marche en Famenne (Bel) / Aachen (DL) et Maastricht (NL).
Tabien: Vu qu’on a exactement le même public on intercale surtout les dates entre les concerts de Camille pour éviter tout conflit dans les agendas.

 

 

Je vous laisse le mot de la fin !
Gabi: II ? ;)
Boris: 42
Tabien: Aïe!
Pak: Dégât des sots :)
Poussin: Bite.
Rafu: Chaud!

photo de Papy Cyril
le 11/07/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Infernal Execrator - Antichrist Execration

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018