Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Birds In Row - "Rise of the Phenix"

Birds In Row - "Rise of the Phenix"
chronique Birds In Row - Rise of the Phenix
7/10 0
Acheter Birds In Row Rise of the Phenix sur Amazon

Vinyle 10" Vinyle 10"

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

the letter
die testosterone
orange disease
actus fidei

 

Label : 

the grass was never green
Dans le même style :
Rise And Fall - Faith
Laval Hardcore City. Déjà, là bas, il y a les très bons As We Draw et maintenant ils faut compter avec les petits nouveaux de Birds In Row qui officient dans le même bac à sable : punk hardcore plutôt moderne avec ce qu’il faut de cerveau.

Bon alors déjà, moi dès les premières secondes de la galette, j’ai deux noms qui s’allument dans ma tête : Breach pour la passion et les mélodies, HopeCon pour la puissance. On a vu pire, non ? Après reste à voir les petits à cotés du merdier. D’une part, concernant le son, rien à dire, ça sonne comme il faut sans être la production la plus dense et la plus originale du monde (le master est un peu light, mais bon). D’autre part, concernant le ton, la personnalité et l’intention générale du truc, on est pas en reste non plus. On sent que les lavalois se sont creusés la tête pour produire 4 titres à la fois efficaces, rock n’ roll mais aussi chargé d’émotion, de passion et de larmes d’emo kids ; voilà pour le ton. La personnalité et l’intention, c’est une autre paire de manche et c’est précisément là que le bas blesse un peu. Les quatre compos ne manquent certes pas de sincérité mais l’impression de déjà entendu persiste et, à ce compte, impossible de se rallier totalement à la cause du groupe. Le talent et la passion sont visiblement deux choses dont les lavalois ne manquent pas mais il est toujours difficile de faire transparaître tout ça, surtout sur un premier ep.

On relèvera tout de même une bonne poignée de super riffs, de ralentissements salvateurs, de mélodies tragiques ainsi que certaines originalités carrément bienvenues (le chant hurlé à la mort à la fin d’Actus fidei et de die testosterone die, ou encore le riff final de orange disease, bien malsain). Vivement un disque plus long histoire de confirmer toutes ces bonnes choses !
photo de Swarm
le 05/05/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Nick Cave And Warren Ellis - Loin Des Hommes B.O.F.

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)