A swarm of the sun - The king of everything

Chronique Maxi-cd / EP (23:40)

chronique A swarm of the sun - The king of everything

A swarm of the sun est le projet de 2 têtes pensantes venant de la Suède (bah oui, ça faisait longtemps !) : Jakob Berglund et Erik Nilsson. Pour enregistrer ce premier 6 titres, ils ont fait appel à Anders Carlström de Lingua pour la basse ; tout le reste a été enregistré par eux. Les compèrent naviguent dans un registre lent, à la croisée d'un post-hardcore et d'un indus ("King of everything" n'est pas sans rappeler certains titres de Nine inch nails) ; on pense également à Cult of Luna ("I fear the end"), mais en moins violent. Le groupe aime beaucoup les passages calmes, ambiants (l'interlude "a mind but not a mouth" par exemple, mais également sur "the grip", et à nouveau sur "An animal in the shape") ; ce qui peut être déstabilisant car après 2 titres électriques, on se mets à cotoyer les longues descentes atmosphériques (même si "the grip" relance parfois le tout).

 

Habituellement je ne suis pas contre ces longues virées calmes, mais là, j'ai l'impression qu'il manque parfois quelque chose. Heureusement, la dernière piste, "I fear the end", nous réveille et nous achève avec son post-hardcore mélancolique à souhait. Même si le tout semble relativement conventionnel, le côté ambiant donne une touche caractérisque aux Suédois. Ma préférence va tout de même aux 2 premiers morceaux, excellents dans ce registre post HxC. De plus, la voix claire fait parfois penser à Maynard Keenan (saisissant sur "Refuge", quand la voix se retrouve quasiment seule), ce qui donne un timbre parfait pour ce côté mélodique/mélancholique. Enfin, A swarm of the sun évite le piège des chansons trop longues, qui auraient pû être mal gerées.

 

On se retrouve donc devant un EP très prometteur, attendons maintenant de voir ce que le groupe peut donner en live, et sur un album longue durée.

photo de Pidji
le 09/09/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements