Abysmal Dawn - Programmed to Consume

Abysmal Dawn - "Programmed to Consume"
chronique Abysmal Dawn - Programmed to Consume

Abysmal Dawn est un groupe qui nous vient tout droit de Californie ; il fut créé sur les cendres d’Inhuman Vision, une formation de Death Melodique. Le combo n’est pas très connu par chez nous pourtant c’est une valeur montante du genre aux Etats-Unis, ils ont d’ailleurs entamé une tournée en compagnie d’Origin et Misery Index. Avec "Programmed To Consume", le groupe nous livre son deuxième album qui est une véritable petite bombe de brutalité et d’ambiances malsaines. Dès l’intro, Abysmal Dawn pose le décor avec une voix off sur fond d’ambiance horrifique, puis c’est l’éclatement de violence avec un riff très Thrash suivi de près d’un blastbeat appuyé par la voix gutturale du chanteur. Avec ce premier morceau, Abysmal Dawn nous présente son style qui brille surtout par son efficacité : riffs Thrash, ambiances Black metal (remarquable sur ‘’The Descent’’), le tout posé sur un Death metal de type 90’s à la Morbid Angel. Pour ce qui est des rythmiques le groupe sait varier les tempos avec des parties blastbeats fort bien exécutées, en alternance avec des parties plus lente et pesantes directement inspirés du Thrash metal. Le jeu du batteur en lui-même est très bien conçut dégageant un groove de qualité . Du côté des grattes le combo n’assure pas mal du tout, loin de là ! Les riffs sont à la fois techniques et rapides tout en conservant une certaine mélodie, nous avons également le droit à de nombreux solos tout au long de l’album. Cependant ces parties de gratte trop technique et ces solos systématique peuvent contribuer à faire tourné le style du groupe en rond ce qui est un peu dommage. Mais pour ce qui est de la monotonie Abysmal Dawn y fait tout de même attention en incluant au milieu de l’album un titre acoustique instrumental (« Aeon Aomegas ») collant parfaitement à l’ambiance générale. "Programmed To Consume" est donc un très bon album de Death metal technique et moderne qui groove aux ambiances Black metal mais qui peut cependant pêcher par son manque d’originalité…

photo de Domain-of-death
le 11/10/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019