Benighted - Identisick

Benighted - "Identisick"
chronique Benighted - Identisick

4ème opus pour ces stéphanois qui évoluent (tellement bien !!) dans le brutal death.

Tout comme le précédent album (I.C.P.), c'est en Allemagne, au Kohlekeller Studio, que Benighted a enregistré cette nouvelle galette et autant le dire tout de suite, le son est de plus en plus travaillé au fil des années !

 

Les textes, en anglais sauf sur "Identisick" et "Spiritual Manslaughter", abordent comme d'habitude la psychiatrie (Julien, le growleur bosse dans cette branche donc....)

 

Démarrage sur les chapeaux de roues, avec "Nemesis" qui donne le ton à l'ensemble de l'album, un chant énorme à faire pâlir un bon nombre de formations, Julien nous montre encore ici l'étendue de son talent vocal, des riffs ultra accrocheurs d'une brutalité tellement bien maîtrisée, la basse et la batterie ne sont pas en reste, je vous rassure !!!

Suit "Collapse", et ses riffs d'intro balançage de tête, impossible pour l'auditeur de ne pas secouer sa tignasse (pour ceux qui en ont une bien sûr....)

"Identistick", sûrement l'hymne de cet album, voit apparaître des envolées de soli de guitare pour notre plus grand bonheur, les soli étaient jusqu'à présent pour Benighted plutôt absents de leurs productions !!! Une intro de basse vers les 2:10 pour repartir de plus belle et une saccade à la double pédale qui amène le refrain de tueur, que tout le monde se surprendra à fredonner !!!!! "Sex-Addicted" où Julien se voit accompagner, par le non moins excellent Lief, frontman de Dew-Scented, s'il vous plaît et une petite surprise vers les 2:50 que je vous laisse le soin de découvrir. Se poursuivent des titres comme "Mourning Affliction" , "Iscarioth" ou "Blind to the World" qui alternent entre rapidité et passages plus modérés, et des morceaux comme "The Twins" "Ransack the Soul" ou "Spiritual Manslaughter" qui déversent une brutalité et une intensité dévastatrice !!! Identisick se clôture sur un petit bonus non négligeable puisque c'est une reprise des grands Napalm Death avec "Suffer the Children" (à noter la participation ici de leur pote de longue date Kris de Kronos)

 

Un album un peu plus thrashy que les précédents et toujours avec une identité propre !!!! Mention très bien également pour le design et le packaging (ça fait toujours plaisir pour les yeux....)

 

En somme, encore un excellent album pour ce combo qui n'en finit pas de gravir les échelons. Une référence pour la scène death française et sans doute internationale dans quelques temps. N'hésitez pas à aller les voir en live !!! (attention aux cervicales tout de même...)

photo de Growl
le 09/11/2007

1 COMMENTAIRE

sepulturastaman

sepulturastaman le 09/11/2007 à 18:23:31

¡¡¡ Bienvenu !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...

HASARDandCO

Duel - Witchbanger
Lofofora - Mémoire de singes