Boris - Pink

Chronique CD album (55:22)

chronique Boris - Pink
Oh la pochette toute rose ! Et le nom d'album qui va avec : "pink" ! On peut dire que BORIS ne s'est pas foulé sur ce coup là, même si finalement, en y regardant de plus près, l'artwork de cet album est plutôt bien foutu (réalisé par Stephen O'Malley). Bref, voici donc le tout dernier bébé des Japonais, sorti il y a peu chez Southern Lord.

Alors allons-y : BORIS ne fait jamais les choses comme tout le monde, et démarre son album avec un titre ("Farewell") qui aurait été pour d'autres groupes un titre de fin ; mais le trio a décidé de démarrer comme ça, avec un titre lent, mélodique, long de 7 minutes. Au niveau de la voix, je ne sais pas pourquoi mais elle me fait penser à Chino Moreno (DEFTONES), à être mélodique comme cela. Bref, un très bon titre, mais étrangement placé en début de liste !

Donc continuons avec "Pink", le titre éponyme : nos gaillards se réveillent et nous balancent un rock-noise puissant et barré. Titre relativement rapide, avec des riffs acrcocheurs ; et la voix de Takeshi. Cette voix est déroutante, car lorsqu'il part dans les aigus, on a l'impression qu'il chante faux ; mais quand on y écoute de plus près, c'est toujours dans les bonnes tonalités. Ce disque passe à une vitesse folle, car si l'on enlève le premier titre assez long et le dernier limite drone (qui dure 18 minutes), et bien il ne nous reste que 29 minutes à nous mettre sous la dent. Et je peux vous dire que durant ce temps, notre trio ne chôme pas ! Hormis "Blackout" qui est très lente (limite sludge/drone elle aussi) et "Afterburner" du même accabit, le reste est puissant et assez rapide (dans la rythmique). A noter le titre "Nothing special", carrément punk, et certainement le titre le moins bien enregistré de l'album (le son est désagréable, et ça larsène à mort !)...

Le son est parfois limite (enfin c'est surtout sur le dernier titre que ça se fait sentir) mais je pense que les Japonais ont voulu cet aspect "Garage". En tout cas, ce nouvel opus de BORIS est encore une fois très bon. Leur musique parfois apocalyptique, mais surtout très variée, est peut-être pas toujours évidente à digérer, mais il faut avouer que ça sent tellement la sueur et la scène qu'on ne peut rester qu'admiratifs devant autant de qualités.
photo de Pidji
le 31/08/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019