Chimaira - Crown Of Phantoms

Chimaira - "Crown Of Phantoms "
chronique Chimaira - Crown Of Phantoms

S'il y a bien un truc qu'on ne peu pas reprocher à Mark Hunter, c'est de ne pas abandonner, de maintenir la barque à flot coûte que coûte. Et je dois avouer que son nouveau line-up est plutôt bien achalandé puisqu'on a 3 ex-Daath, dont le guitariste et bassiste qui remplacent ceux partis jouer (et déjà virés) chez Six Feet Under.

Voila pour le préambule, attaquons nous au cœur du sujet. Et si j'ai plutôt un bon souvenir du néo-metal de The Impossibility Of Reason, le reste de la carrière de Chimaira m'affole encore moins que ce bon souvenir (enfin ce qui doit être), car j'ai jeté une oreille curieuse sur l'éponyme pour me rendre compte que Chimaira ne sera pas sauvé de la vague métalcore en essayant de surfer dessus.

 

Mais depuis quelques années en France, nous avons l'écho d'une certaine scène ricaine, et je ne parle pas que des groupes tatoués du cou qui ne passeront pas plus la vague death-core qu'une majorité de groupes de néo a survécu à la vague suivante même en pratiquant du recyclage. Je disais donc que ce grand pays est assez peuplé pour avoir une scène intérieure vivace qui n'a pas besoin de tourner à l'étranger pour exister. Même si des leaders comme Lamb Of God, ou plus récemment DevilDriver cartonnent en dehors de leurs frontières, une tripotée de groupes resteront de stature nationale (et il n'y a pas de honte à avoir), s'assurant des tournées bien remplies et un succès aux États-Unis d'Amérique (oui moi je n'oublie pas plus le "d'Amérique" que le "Helvétique de Confédération"), Chimaira en fait partie.

 

Et je dois être trop vieux pour « kiffer » (vous dîtes encore ça les d'jeunz de vos jours ?) le metalcore américana bourrin prévisible et générique. Bon ok j'ai entendu pire ; et je l'avoue, il n'y a pas trop de doublages de voix claire/forcée, ni de passages lover/plan-plan/nian-nian/inutile (choisissez la mention à garder). Chimaira a par contre gardé des gros passages rythmiques néo des années 90 avec les guitares désaccordées plus bas que tes Converses, et il y en a la pelle. La batterie serait moins metal (car reconnaissons-le la batterie en néo-metal c'était ni des plus virulentes, ni des plus inventives), cet album passerait pour un rescapé de la vague néo. Cependant à l'époque il y avait plus de voix claires, alors qu'ici, c'est comme le reste, déjà vu, entendu, digéré, oublié ; en gros un disque passable sans aucune innovation. Et ce ne sont pas les trois pauvres samples qui se battent en duel (oui le troisième fait que regarder) qui changeront la donne pour moi.

 

 

Achat ou pas achat : interdit d'achat pour les plus de dix-huit ans.

photo de Sepulturastaman
le 28/11/2013

1 COMMENTAIRE

Tookie

Tookie le 28/11/2013 à 09:46:31

Sans laisser un souvenir impérissable je dois avouer que celui-là ne m'a pas laissé un goût aussi amer que le précédent...
Les beaux jours du groupe sont derrière eux, et je te rejoins sur pas mal d'arguments...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019