Dopethrone - III

Chronique CD album (36:58)

chronique Dopethrone - III

Nouvel album venu des tréfonds de Sainte Catherine, Montréal, et celui-ci est un prématuré : ce n'est qu'un an après la sortie du génial Dark Foil qu'on nous ressert de la purée de weed. Clin d'oeil à Acid King pour le titre, III est dans une continuité désarmante de Dark Foil : l'ambiance n'a pas changé d'un poil de cul de mouche, les riffs ont la même saveur de beurre d'érable, les mêmes samples de films et de documentaires poussiéreux parsèment la galette. Cet album ne respire donc pas la fraîcheur, mais il faut bien reconnaître que les Québécois ont trouvé un filon, et on ne peut leur en vouloir de n'avoir pas dévidé d'un poil la recette de leur tambouille.

Petit bémol cela dit au niveau de la production du son, qui se retrouve un tantinet appauvri en terme d'épaisseur par rapport au précédent. Le kick de la batterie sonne très aigu alors qu'on le voudrait profond, et c'est bien mal servir l'excellent jeu de Mr Borman, batteur ultime à placer au panthéon tout près de Keith Kirkum (Weedeater).

 

Pour la faire courte donc, excellente cuvée mais dont le son manque un peu de rondeur, les Dopethrone ont trouvé là définitivement leur marque de fabrique. J'attendais un peu LE riff dévastateur dans ce III mais il n'a pas encore percé mon crâne, j'en déduis donc que ce sera pour le prochain. Mais vous retrouverez tout de même ces excellents riffs balourds sortis du fond du canapé, le bon gros sludge des familles : les Dopethrone ont amputé une bonne partie des quelques 1600 miles qui séparent Montréal de la Nouvelle Orléans.

 

 

Achat ou pas achat ? Achat.

photo de Carcinos
le 03/09/2012

1 COMMENTAIRE

vkng jzz

vkng jzz le 03/09/2012 à 18:47:07

les nouveaux Bongzilla !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019