Faith No More - We care a lot

Chronique CD album (34:44)

chronique Faith No More - We care a lot

Originaire de San Francisco, Californie, Faith No More est né en 1981. A l'époque, le groupe s'appelait « Faith no man » et était constitué de Mike "Puffy" Bordin (batterie), Billy Gould (basse), Mike Morris et Wade Worthington. Ce n'est qu'un an plus tard qu'ils prirent le nom de « Faith no more » avec l´arrivée du claviériste Roddy Bottum (qui remplace Worthington au clavier) et la mise à l'écart de Mike "The Man" Morris. Jusqu'en 1983, ils n'eurent pas de chanteur stable (Courtney Love a même fait partie du groupe quelques temps) jusqu'à ce que Chuck Mosely (chant) rejoigne le groupe. Jim Martin (guitare) fut recruté en cette même année. Ils enregistrèrent alors une démo 4 titres (1984). Un premier album studio intitulé We Care a Lot fut ensuite enregistré sur le label Mordam Records en 1985. Avec ce premier album Faith No More fut qualifié d´innovateur. En effet ils effectuaient un mélange entre Metal, Rock, Rap et Funk (... Naissance du Funk Metal).

 

Cet album pose les bases du style de Faith No More tel qu'il était lors des années 80. Très novateur musicalement, mais en même temps assez limité au niveau du chant. L´album débute par « We care a lot » qui est le premier tube du groupe à l'époque. C´est la réponse du groupe aux chansons tels que « We are the world » et autres chansons pseudo-caritatives du même style. C'est également une des toutes premières chansons Rap metal. Au milieu des années 80, cette chanson tournait en boucle sur MTV. C'est d'ailleurs la meilleure chanson de l´album, qui est assez mauvais par la suite. « The Jungle » est la deuxième chanson. Elle est vraiment nullissime. Les paroles sont vraiment débiles et les mélodies atroces. Heureusement qu'ils se rattrapent niveau musique. « Mark Bowen » est du même style que la précédente, mais en moins pire (clavier trop présent). On notera tout de même les bons plans de batterie de Mike Bordin, qui est un précurseur et fervent adepte des rythmes tribaux.

 

Après un « Jim » sans intérêt, le niveau des compos repart à la hausse avec (là, pas mal du tout) « Why do you bother » qui évolue dans un style Fusion Rap Metal (... au chant assez mauvais). Ensuite, « Creed » est horrible. Toujours la faute à un chanteur qui fausse, ou qui plutôt ne sait tout simplement pas chanter. C'est nul. Heureusement que la suivante, « Pills for breakfast », est instrumental. Celle-ci est vraiment excellente. Normal, il n'y a pas de chant. « As the worm turns » est quant à elle pas trop mal. L'intro au clavier est vraiment tip top, et pour une fois le chant passe sans problème. Ne parlons pas des deux dernières chansons qui sont carrément atroces par moments. Il chante trop faux. Ah, mes oreilles, je n'en peux plus! Les paroles de « New beginnings » sont vraiment nazes. Mais bon, cet album, quand on le replace dans la disco des Faith No More, même s'il fait pale figure, préfigure tout de même le futur style d'un groupe qui ne demande qu'à mûrir et devenir grand. Oh oui, très grand. La suite au prochain épisode...

le 26/12/2004

2 COMMENTAIRES

Geoff FtBsTrD

Geoff FtBsTrD le 02/08/2011 à 11:16:19

Comment allier un 5/10 et Faith No More dans la même chro????
C't'album a vachement vieilli, mais comporte quelques pépites et autres trouvailles sonores dont certains peuvent encore s'inspirer. FNM, même moyen, est encore au dessus du lot...

Martopokeur

Martopokeur le 04/10/2014 à 12:12:24

Quoi quoi quoi??? J'ai déjà vu bien mieux notés des albums bien plus pourris! Celui ci est original et inventif et même si Patton n'était pas encore la voix et l'enlumineur de Faith No More... 7/10.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021