Ihsahn - Telemark

Chronique CD album (24:47)

chronique Ihsahn - Telemark

Autant la discographie d'Emperor est pour moi référentielle, autant la carrière solo d'Ihsahn m'a toujours laissé de marbre. Les circonvolutions prog et les tricotages guitaristiques, très peu pour moi, je les laissais sans regrets aux fans d'Opeth. Cependant, mon cœur de fan me poussait à me tenir au courant de ce qu'il pouvait proposer. Mais jamais le déclic ne se produisit. Assez étonnamment, Telemark est le premier EP de sa carrière et il constitue le commencement d'un cycle de deux formats courts. Ihsahn a voulu y expérimenter une nouvelle façon de composer après avoir redéfini il y a une trentaine d'années les bases du Metal Extrême. Pour les raisons que j'ai expliquées plus haut, je ne suis pas un spécialiste de la carrière solo du musicien, aussi je ne comparerai pas cet EP avec ses précédents albums.

 

Avec ces deux sorties, Ihsahn souhaite renouer avec ses racines, tant géographiques que musicales, ce qui explique le titre de l'EP, sa région d'origine, mais aussi qu'il ait choisi le norvégien pour s'exprimer pour la première fois.

 

Au programme de ce premier volet, trois titres inédits et deux reprises. Évacuons tout de suite la question de ce second point. "Rock And Roll Is Dead" de Lenny Kravitz et "Warthchild" d'Iron Maiden sont assez proches des originaux avec un chant Black, légèrement modifiée moins extrême et un refrain en chant clair pour le premier. Le saxo alto de Jørgen Munkeby (Shining) apporte un côté festif aux deux titres, sympa mais sans plus. Selon les dires du musicien, ce sont ces reprises qui ont orienté l'écriture des trois nouveaux morceaux par leur côté direct. On est loin en effet du raffinement symphonique d'Emperor mais aussi des errements instrumentaux des albums publiés en son nom. Ils m'ont plutôt fait penser à "Blackabilly / Stridsljod" de Solefald. Il s'en dégage également, notamment au niveau des guitares lead, une nostalgie toute scandinave, liée au concept d'hommage au Télémark. Le saxo, plus discret que sur les reprises, apporte quant à lui un aspect plus décadent.

 

Saluons le courage d'un musicien qui n'a plus rien à prouver mais qui ici ose sortir des sentiers qu'il a lui-même balisés et redéfinir son écriture.

photo de Xuaterc
le 03/03/2020

8 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 03/03/2020 à 09:04:34

Eh-éh, y'en a d'la coquille dans ta chro', Xuxu, ce n'est pas ton habitude!!! Un p'tit coup dans l'nez peut-être?

Xuaterc

Xuaterc le 03/03/2020 à 09:23:17

Ah oui, merde, c'est un festival. Merci d'avoir été vigilant. Je pense que j'ai tout corrigé. Je pense que c'est lié au fait que j'ai changé de téléphone, il ne se comporte pas du tout de la même manière à la saisie

el gep

el gep le 03/03/2020 à 10:37:09

Ah toujours l'excuse du téléphone! Tu n'écris donc pas à la plume de corbac trempé dans le sang de tes ennemis?
Mais oui, ça sentait le "correcteur" automatique...

Xuaterc

Xuaterc le 03/03/2020 à 11:31:06

En cette période de macronnisme effréné et pour essayer de passer pour un bourgeois, je me suis doté d'un signe extérieur de richesse, un téléphone siglé d'une pomme (c'est un don...).
Mais l'idée de la plume de corbac me plait bien, mais ce n'est pas très pratique dans le tram

Rafff

Rafff le 03/03/2020 à 19:53:57

Tu arrives à faire tes chroniques dans le tram sur un téléphone ??? Non pas possible ?

Xuaterc

Xuaterc le 04/03/2020 à 07:11:25

C'est comme ça que j'écris 95? mes chro

Xuaterc

Xuaterc le 04/03/2020 à 07:11:43

95%

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 04/03/2020 à 19:03:57

Pour le coup, Telemark est un bled en Norvège où on a trouvé un umbo de bouclier viking à la forme particulière appelé "umbo télémark"; merci de votre attention.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements