Monkey hole - Termites Don't Respect The Temple Of God

Chronique CD album (42:17)

chronique Monkey hole - Termites Don't Respect The Temple Of God
Les époques ont produites de nombreux groupes, engendrant par et pour eux mêmes d'autres groupes ou/et styles. Imaginez Venom sans Slayer, Slayer sans Sepultura, Sepultura sans Snot, Snot sans System of a down et SOAD sans Monkey Hole. Sauf que Monkey Hole n'aura sans doute jamais la reconnaissance (sic) ni la gloire du public que SOAD connait actuellement : déjà les kids trouvant trop cool SOAD ont laché l'affaire (bah oui, c'est trop kiffant de vénérer ces vieux avec de la musique trop anarco-brutal, mais bon hein des fois on se barre de chez ses parents ; leur entourage très proche ne supporte pas le bruit, et oui on peut se la jouer TRVE r3b3l et être mené par le bout de la bite (je me retiens pour ne pas placer un quelconque playdoyer pour la mysantropie et accessoirement d'insulter cette bande d'abrutis de bande de larves) ; qu'ils arrivent trop tard, qu'ils sont européens (espagnols), que leur précédent album ne cassait pas 7 pattes à une termite (trop de passages chantés, et très bancal) calibré 200% néo-MTV.

Pour en revenir à nos termites sachez qu' ils ont adopté la recette suivante :
80% soad + 20% Dog Fashion Disco (leur côtés Punk) = Monkey Hole.
Dire que Monkey Hole n' est qu'un clone de soad (ce n' est pas forcément être insultant de le dire) n'est pas toute la vérité (oui sachez que cette année c'est moi qui détient la vérité j'ai eu la chance d' être tiré au sort).
Monkey Hole fait un metal beaucoup plus foufou que soad (pas dur quand on entend le double cd mou du genou et lent du gland mené par la surabondance du guitariste devant juste s'occuper des guitares et nous lacher les oreilles avec son chant).
Les morceaux font environ 3 minutes en moyenne (allant de 1:18 à5:33 minutes), durant lesquelles nous recevons un metal moderne au relant de néo avec ces alternances de chants hurlés / chants chantés, la différence ici que le chanteur à une large palette vocale inspirée de soad (soit on aime soit on n'aime pas). Sur cet album, la voix n'est plus bancale (effet PC ou réelle amélioration du chanteur ?), les passages chantés en voix claires ne dénotent pas, puisque le style veut ça et qu'il ne sont pas emo-chialeurs. Les compositions sont plus abouties et plus variées, elles sont majoritairement fun, avec des mélodies trés trés soad encore une fois.

En gros c' est un skeud SOAD-like idéal pour les barbeuks.
photo de Sepulturastaman
le 02/01/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements