Necrowretch - Putrid Death Sorcery

Necrowretch - "Putrid Death Sorcery"
chronique Necrowretch - Putrid Death Sorcery

Et si l'heure de gloire du Death Metal camembert avait finalement sonnée (et remballez votre Gojira j'ai dis Death metal) ? Je pense à ça en voyant le livret 8 pages du cd, qui est même reconnu par mon ordinateur, century media a mis les petits plats dans les grands pour Necrowretch. Je continue sur l'artwork : très début 90's, comme la photo. En parlant de la photo, les gars faites pas les méchants, on a l'impression que vous faites la gueule là (et si je veux voir des gens posant avec une gueule de six pieds de long je regarde les défilés de mode). Ah d'accord, c'est parce que vous jouez du Death Bestial, mais à faire la tronche comme ça vous allez rider du front enfin je dis ça je dis rien ; j'me comprends.

 

Bon ce que j'aime bien avec ce Putrid Death Sorcery c'est que les mecs jouent du Death Metal intemporel, avec un poil trop d'écho sur la voix mais c'est un léger détail, de toutes façons ça sonne juste retro-vieillot-old-school comme il le faut. Surtout que ça n'empêche pas le chanteur d'être agressif et de s'offrir quelques pointes dans les aigus ; pas de growls et encore moins de slamming mais "juste" un chant bien en râle accommodé à la sauce glaire, il est à la limite du chant raw black-thrash.

 

Puis musicalement y a pas un riff qui déboîte moins qu'un autre, question musicalité on est entre un Death et un Morbid Angel avec un coté agressif proche d'un groupe de thrash enregistré chez les frangins Morris. J'exagère peut-être un peu, mais les compositions du groupe sont largement au-dessus de la moyenne et de très loin, elles ne sont peut être pas aussi poussées et techniques que les monstres sus-cités mais qualitativement on est plus proche d'un combo Chuck Schuldiner / Trey Azagthoth que de la paire Quarthon / Cronos, et ça vous ne me l'ôterez pas de la tête. Le côté cru de la musique n'est même pas affecté par le talent des compositeurs, ils peuvent être tantôt bourrin puis se relâcher pour quelque chose de plus fini, ils ont trouvé le juste milieu entre le bas du front sans entrer dans la catégorie blackned et le côté varié du grand death influencé par le thrash root mais bien éduqué.

 

Par contre, là où je n'exagère pas c'est sur le côté noir et méchant du disque. Surtout que le côté evil n'épargne pas la mélodie judicieusement placée sur certains leads. Les solos, comme l'ensemble de la musique, sont inspirés mais savent rester discrets.

Achat ou pas achat ? Achat c'est pour moi l'un des meilleurs disque de death en 2013.

photo de Sepulturastaman
le 17/07/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019