Nordor - Erga Omnes

Nordor - "Erga Omnes"
chronique Nordor - Erga Omnes

Il aura fallu trois ans à cette merveille avant de trouver un label qui accepte de le sortir… Dommage de laisser croupir de telles pépites! Mais bon, Nordor est Grec et ceci explique peut-être cela. Quoi qu'il en soit, ruez-vous sur Erga Omnes, retentissante mornifle de Death Metal!

 

Une intro qui fout les chocottes et hop: on plonge dans le bain la tête la première, Nordor ne prend pas de pincettes et appuie sur la gâchette du lance-purée. D'entrée de jeu on se sent comme à la maison avec ces Grecs, non pas qu'ils soient banals ou convenus mais leur musique brutale, sauvage et stylée fait que l'on se sent bien, à l'aise. Nordor a tout pigé et nous déverse dans le creux de l'oreille ce qui se fait de mieux en matière de Death Metal. Les influences sont larges, mais parfaitement maîtrisées, Nordor domine son sujet à merveille et propose un savoureux mélange entre vieux et récent, entre brutalité sommaire et sophistication. Imaginez l'alchimie entre un Septic Flesh débarbouillé de ses élans trop théâtraux, un Sinister qui aurait retrouvé sa verve, un Morbid Angel déchaîné et une touche de Death Metal Nordique à la sauce Myrkskog… ça donne envie, hein? Rajoutez une fine couche de Panzerchrist et vous aurez une vague idée de la puissance de feu que peut déployer Nordor pour nous ramoner les feuilles. La multiplication des grosses références peut laisser présager un album fourre-tout et/ou déjà-vu mais Nordor a l'intelligence suffisante pour ne pas s'engouffrer dans la facilité. Même si l'ensemble reste globalement classique, on ne s'ennuie pas, l'album regorge de surprises, et chaque titre fait mouche, ça tape fort et juste. Un album sans faiblesse, voilà tout!

 

Erga Omnes mise tout sur l'efficacité, et c'est peut-être ce qui explique l'aspect ultra autoritaire de leur musique. Nordor est de la race des groupes qui ne rigolent pas… jamais. Imposant jusqu'aux orteils, on pense parfois à l'aura d'Immolation avec qui Nordor partage un goût certain pour les ralentissements de tempo bien cryptiques et poisseux. Quatorze chansons, quatorze baffes. Mais toute cette débauche de charisme flirte parfois avec une certaine mégalomanie. Un poil trop grandiloquent? C'est pas faux. On écoute l'album en faisant une tête de mec méchant, on embrasse l'ambiance morbide et on presse son petit cœur de barbare barbu bourru contre cette sulfateuse à blasts et à vocalises incantatoires… Bref, on se la pète Warrior of Death, mais… mais… Nordor attrape les posers par la peau des fesses et calme leurs ardeurs à grands coups de groove. Derrière la raclée se cache quelques douceurs étonnantes et salvatrices. Nordor étouffe son auditeur et le noie dans sa hargne majestueuse mais réussit à lui faire garder la banane grâce à une flopée de plans groovy du slip qui ferait passer Trepalium pour un tribute band à Burzum! Lorsqu'on débarque sur ces atolls dansants, on est pris de spasmes, headbang et gaudrioles! Ca mosh à s'en faire sauter les plombages et paf: un pur riff Thrashos à patches qui vous pince les miches! Comme si Sodom ou Grimfist étaient venus en douce se taper l'incruste!

Jouissif!

 

Nordor prend le meilleur du Death Metal pour le compacter et nous le catapulter en plein dans le bide; entre les bourrelets des titres, on trouve même des touffes de Bolt-Thrower. Ces envolées somptueuses embusquées entre deux tartines de furie et qui vous prennent aux tripes et vous donnent envie de passer votre permis char d'assaut! JOUISSIF, vous dis-je!

 

Brutal, intense et majestueux, Nordor réalise un album quasi parfait qui bénéficie d'une prod titanesque. En clair, si vous aimez le pur Death Metal qui en a dans le calcif, Erga Omnes vous fera passer des nuits humides et torrides!

photo de Cobra Commander
le 14/11/2012

2 COMMENTAIRES

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 14/11/2012 à 12:31:12

Bon, je crois qu'il va falloir que je test... ;)

Cobra Commander

Cobra Commander le 14/11/2012 à 13:37:00

C'est plus fort que Nyan Cat!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019