Deicide - In The Minds Of Evil

Deicide - "In The Minds Of Evil"
Deicide - In The Minds Of Evil (chronique)

A quoi bon écrire une chronique pour essayer de vous convaincre que ce nouvel album de feu-Deicide est une bouse? Vous vous en rendrez compte par vous-même sitôt que vous aurez posé une oreille sur ce disque poussif, bancal, faiblard, totalement impuissant.

L'âge d'or est révolu depuis quinze ans, et le groupe dirigé par la Castafiore du Death – j'ai nommé le ventripotent Glen Benton – semble s'en être accommodé pour se vautrer dans l'âge de la merde... et de l'argent facile.

 

Qu'aurions-nous à espérer de ce groupe qui agrémente sa collection d'albums ratés d'un nouveau fiasco tous les deux ans? Contrairement à Deicide, je ne compte pas me répéter à chaque nouvelle sortie, alors pour résumer une fois pour toutes:

 

•Jusqu'à Serpents Of The Light: rien à jeter. Deicide, groupe mythique.

•Ensuite: le début de la guirlande de daubes infâmes miraculeusement troublée par le gentillet Stench Of The Redemption.

 

Voilà, tout est dit. Deicide fait donc un nouvel album qui n'offre que l'amer goût de la nostalgie et de l'agacement le plus profond. Jadis, Deicide déchaînait les Enfers avec des albums possédant une aura démoniaque sans borne, aujourd'hui, il utilise des citations de Batman en guise d'incipit à ses rondelles molles... Un groupe aux abois, moribond, essoufflé incapable de raviver la flamme qui l'a habité mais qui continue ses grotesques gesticulations pour (se) persuader qu'il est toujours au sommet de la chaine alimentaire.

 

In The Minds Of Evil contient onze chansons tristes et mornes au cours desquelles rien ne se passe... même le temps ne passe plus, il se fige dans un océan diarrhéique de blasts apathiques, de riffs sans inspiration, d'une production synthétique et d'une voix agréable mais qui tombe à plat au fond de titres creux qui s'égare sur des refrains d'une niaiserie aussi insipide que laborieuse...

 

Aucun groove. Aucune atmosphère. Aucune rage... bref, toute l'intensité des Deicide du XX° siècle est partie... mais ça on le sait depuis longtemps.

 

Ce nouveau disque n'est rien de mieux que la suite du très pénible To Hell With God... sans l'aspect ""original"" incarné par les irruptions d'éléments Thrashy de pissotière. Glen Benton joue au vieux beau pendant que ses larbins exécutent péniblement un Death Metal sans âme digne d'une fin d'après-midi de promo sur les boites de choucroute d'une superette de camping...

 

Ce disque c'est l'incarnation de l'ennui le plus inextricable. L'ennui, le vide et très rapidement l'agacement. On est en effet irrité de voir ce machin auréolé d'un statut de groupe culte alors qu'il n'a rien fait de correct depuis belle lurette. Agacé par ce produit minable qui continue à éclipser des centaines de groupes nettement plus talentueux en les maintenant dans l'ombre de son gros cul.

 

Mais... pourrait-on blâmer Deicide de surfer sur la facilité? Ils bâclent des albums dépourvus de la moindre étincelle d'envie et ils réussissent à les vendre par wagons entiers à des pigeons qui restent cramponnés à leurs habitudes alors qu'ils pourraient se sortir les doigts du cul pour aller découvrir ce qui se passe dans l'underground...

 

A quoi bon écrire une chronique pour essayer de vous convaincre que ce nouvel album de feu-Deicide est une bouse? Vous l'avez sans  doute déjà acheté.

 

Pas d'bol, hein!


Chronique express: Il est vraiment temps de tirer la chasse.

photo de Cobra Commander
le 20/12/2013

6 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 20/12/2013 à 09:36:09

2/10 ? Te connaissant je ne pensais pas que la note dépasserait le 0.5/10. Tu mollis en vieillissant Cobra... :)

Cobra Commander

Cobra Commander le 20/12/2013 à 10:11:36

C'est noël, faut être gentil.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/12/2013 à 13:49:21

T nul toa, ti conné rien en Def Metal dabor, Deicide c tro bien. Ta kronik, elle puduc parce que t pas un pro.

Mince on voit mon pseudo.

SEBXX?

SEBXX? le 26/12/2013 à 17:17:56

Certes le style ne change guère mais de la à dire que c'est une bouse mec. Ce sont quand même les pionniers du death old school , je trouve cette galette ultra efficace et puissante . Ecoute rien que le batteur , c'est un tueur ! les solos st un peu chiants parfois mais les breaks modernisés et les passages lourds dérouillent sec. Le chant growl de Mr Benton colle parfaitement au rouleau comprésseur et ce style trou de chiotte j'adore !!!.. sa change des mange merde " neo coreux death modern MACHIN chose..." qui sans de bons effets vocaux valent que dalle ! En gros cette galette n'apporte peut être pas gros chose dans le monde extrême mais je trouve que le bateau tient la route , les morceaux sont efficaces, la violence et provocation omni-présente ! Deicide fait du deicide point ! Mais franchement depuis Till death do us part , je kiffe toujours autant . Mais sa me dérange pas d'apprécier ce disque juste après un bon employer employee , cephalic carnage , blockheads...Allez respecte un peu les anciens mec ! TON SITE est quand même classe ! do it yourself is not dead !

cocoreandco

cocoreandco le 16/10/2016 à 11:44:41

2/10, alors qu'il obtient 4/5 sur...amazon

Comme d'hab, la verité est quelquepart entre les deux

pidji

pidji le 16/10/2016 à 12:03:51

je ne dois pas être bien réveillé, je ne comprends pas si ce commentaire est ironique ou non.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (36:50)

Acheter Deicide In The Minds Of Evil sur Amazon

Tracklist

1. In the Minds of Evil
2. Thou Begone
3. Godkill
4. Beyond Salvation
5. Misery of One
6. Between the Flesh and the Void
7. Even the Gods Can Bleed
8. Trample the Cross
9. Fallen to Silence
10. Kill the Light of Christ
11.End the Wrath of God

DANS LA VEINE

Amon - Liar In WaitAmon - Liar In Wait

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019

HASARDandCO

Unfold - Aeon - Aony
Varg - Wolfskult
Chronique

Varg - Wolfskult

Le 17/01/2014