Not Scientists - Destroy to rebuild

Not Scientists - "Destroy to rebuild"
chronique Not Scientists - Destroy to rebuild

Peu-être est-ce ma moralité, ma conscience professionnelle, mais à l'écriture de cette chronique, je souhaitais simplement écrire en gros et en gras : 

"PUTAIN ÇA DEFONCE !"

Sauf que ce n'est pas ce qu'on me demande. Puis, j'ai beau n'avoir aucun souci avec la vulgarité, cette expression manque quelque peu de beauté.
Alors, comme il n'y a plus de place pour le paragraphe merdique et biographique du groupe (qui consiste à reprendre le dossier de presse), voici mon sentiment et quelques arguments pour te donner l'envie d'écouter ce putain de groupe bien cool.
 

"Cool"...mais pas pour tout le monde.
Les mecs qui se maquillent en panda ou qui ne jurent que par le blast pour ressentir les papillons du bonheur dans le bas ventre vont se faire chier ici.
On parle de punk-rock...

...et je n'irai pas plus loin dans la dénomination.
Si je souhaitais résumer cette chro en 3 mots, ce n'était pas pour t'épargner de la lecture ou rendre mon propos plus accessible. C'est parce que j'en chie pour répertorier toutes les influences, tous les mécanismes de ce groupe.

Comme tous les bons albums : ça parait simple alors que ça ne l'est pas du tout.

Les mecs, de Lyon (hop un bout d'la bio !), se sont bien concentrés sur le côté mélodique, on retrouve alors des traces de Jimmy Eat world...ou d'Hot water music.
Des refrains que tu reprends, des "Wo ho ho" en choeur à entonner etc. : tu vois le topo.

Mais il n'y a pas que ça. Ce punk-mélo n'est pas l'unique influence. On a des gars qui ont aussi joué dans Uncommonmenfrommars (hop la bio ! bis) alors ça accélère de temps en temps.
Du coup t'as ces rythmiques sur lesquelles tu ne dégueules pas quand tu portais des Vans, faisais du skate et que t'aimais Blink-182.

Parce que ouais, y'a un penchant Blink-182. A quelques différences près, à commencer par le fait que les mecs savent chanter et qu'on ne s'emmerde pas au bout de 3 chansons jumelles. Mais ils gèrent bien le double chant ("These heads have no faces"), et si j'ai bien bité une partie des paroles, il y a ce faux-fun, cette légèreté pesante qui existe dans les compos.

Puis remontons les couloirs du temps avec "Disconnect the dots" ou un peu de "Wait" qui semblent puiser leurs influences dans les origines. Not scientists est une bande de "trve" puisqu'on entend du punk des sources, celui des Ramones ou des Clash.

Mais avec tout ça le groupe s'est forgé sa personnalité, a continué à recréer un punk passionnant avec douzes bombasses que l'on veut (et que l'on va) connaître par coeur.

Alors voilà, tout ça pour dire que : putain, ça défonce.

photo de Tookie
le 19/10/2015

1 COMMENTAIRE

R.Savary

R.Savary le 18/05/2018 à 19:10:20

Super chouette ! Super pochette ! Et le nouvel album est terrible !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019