Paranorm - Empyrean

Chronique CD album (54:13)

chronique Paranorm - Empyrean

If there's something loud, and it does sound good

Who you gonna call? ...CoreAndCo!

If you're hearing riffs, running through your head

Who can you call? ...CoreAndCo!

 

 

Puisqu’il est aujourd’hui question de « Paranormal activities », le lapin jaune qui vous parle dans le web-hygiaphone a décidé d’enfiler la tenue de Peter Venkman afin d’aborder ce premier album dans les meilleures conditions. Alors c’est vrai, en haut de l’Empyrean State Building c’était King Kong qui se faisait canarder par l’US Air Force, et non pas Zuul sur lequel on croisait les effluves… Mais vous seriez gentils de ne pas me ruiner mes effets, c’est déjà suffisamment difficile de faire tenir debout une intro aussi bancale… Merci.

 

A dire vrai on ne trouve ici de trace ni de Ghost, ni de We Butter the Bread with BuSter. Pour évoquer l’allure à laquelle les Suédois riffent, il faudra plutôt évoquer le Millennium Falcon de Vektor ou les fougueux chevaux montés par les gars d’Exmortus. Car si l’on écarquille bien les yeux à l’écoute de cette vibrionnante galette, ce n’est pas sous l’emprise de la terreur, ni de dégoût après s’être fait tout englué de slime, mais bien d’admiration devant la prestation des zigotos, notamment celle des guitaristes Fredrik Kjellgren et Markus Hiltunen, sur lesquels tous les spots sont braqués. Car si Empyrean contre-attaque, c’est à coups de grattes-lasers manipulées par des maître dans l’art de la découpe chirurgicale.

 

« D’abord Ghostbusters, puis Star Wars: c’est n’importe quoi cette chronique... »

 

Allez, réinjectons un peu de sérieux dans ce papier: la spécialité de Paranorm c’est un mélange savant de Thrash technique véloce, de guitares Heavy flamboyantes – voire même parfois néoclassiques –, de vocaux acides lorgnant vers le Beumeuh, de structures et de longueurs typiquement Prog, ainsi que de dorures Death mélo rappelant tantôt Arch Enemy, et plus rarement Death. Les 8 morceaux de l’album passent de la 6e à la 7e vitesse avec l’aisance d’un Lewis Hamilton conduisant indexes et annulaires dressés, regorgent de solos et de mélodies scintillantes égrainées sur fond de ciel étoilé, et donnent envie de ressortir la air guitar aussi sûrement que lors de l’écoute d’un album de DragonForce. Sauf que contrairement à ces derniers, la musique des Suédois ne semble pas outrée, ni n’écrase le travail de composition sous des excès techniques exagérément protubérants.

 

Appuyons néanmoins un instant sur le frein pour préciser que, malgré tout le talent de la formation et les précautions par elle prises pour se rendre accessible, on pourra quand même regretter que la basse soit autant phagocytée par ses camarades à 6 cordes, et que la formule peine un peu à se renouveler sur la longue...  Car quand le rythme est à ce point soutenu, on sature vite s’il n’est proposé ni coupure, ni variations franches! Mais l’effort d’objectivité qui m’aura été nécessaire pour formuler ces critiques est vite balayé devant le plaisir éprouvé à l’écoute de ces assauts fringants et de ces charges trépidantes. La fougue et la magnificence de pièces comme le long morceau-titre effacent bien vite ces considérations superficielles que seule la toge de l’impartial chroniqueur – dont le port m’est imposé par Pidji, le maître des lieux – m’a poussé à prendre en considération. Si donc vous aimez votre Thrash[/Death] mélodique et virtuose, n’hésitez plus: foncez!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: vélocité, virtuosité, vocaux vitriolisés: Empyrean est un fougueux premier album combinant Thrash technique, Heavy flamboyant, Death mélodique, chant tirant sur le Black et un brin de Prog. Ceux dont le sourire devient niais à l’évocation de Vektor et Exmortus devraient y tremper leur biscotte sans attendre!

photo de Cglaume
le 07/05/2021

5 COMMENTAIRES

sepulturastaman

sepulturastaman le 07/05/2021 à 11:06:22

Ma biscotte te remercie.

cglaume

cglaume le 07/05/2021 à 11:32:40

Plutôt beurre classique, margarine, beurre de cacahuète ou sans gras la vôtre ? :D

sepulturastaman

sepulturastaman le 07/05/2021 à 19:07:26

Fine couche de pâte à tartiner choco recouverte de gelé de framboise.

cglaume

cglaume le 07/05/2021 à 19:57:50

Coquin

sepulturastaman

sepulturastaman le 07/05/2021 à 21:55:19

Gourmet s'il te plaît.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021