Psykup - L'ombre et la proie

Psykup - "L'ombre et la proie"
chronique Psykup - L'ombre et la proie
Après un premier album ("Le temps de la réflexion") qui a annoncé la couleur en mixant énormément de styles musicaux différents (du death à la disco), puis un 4 titres composé de titres remixés et accoustiques, les PSYKUP reviennent. Après la surprise du premier album, les toulousains vont-ils réussir à confirmer ? Et bien oui, et avec la manière en plus.

Difficile pourtant pour les PSYKUP d'enchainer, maintenant que "Le temps de la réflexion" a permis au groupe de se faire connaitre, ils ne pourront plus jouer sur l'effet de surprise de leurs titres barrés à 50 changements d'ambiance par morceau. Malgré tout, on ne voyait pas le groupe se calmer et rentrer dans le moule musical classique.
"Love is dead" nous donne un indice: "L'ombre et la proie" sera beaucoup plus violent que son prédecesseur. Peut-être que le côté "MANIMAL" (side project de certains membres du groupe) a pris plus d'importance dans leurs compositions, ne serait-ce que le premier riff de la première chanson, "Love is dead". Fini en tout cas le côté "disco" de "le temps de la réflexion". Là, on est dans le métal pur et dûr, mais on a également le droit à des passages plus calmes, comme sur "Amnesia", où le chant en anglais permets une mélodie douce et ambiante. En parlant du chant, les textes sont en français ou anglais, et on peux dire que ça balance sur pas mal de sujets... A vous d'écouter et de vous faire votre propre opinion. On a le droit à pas mal de passages bien délirants, comme sur "Rock'n'Roll Assistance" qui évoque le merchandising de la tristesse ou de la violence (extrait: "tout ça pour dire, que quand tu viens nous chialer ta mère, n'oublie pas que c'est elle qui te fais les courses...Paix à son âme, et à son portefeuille", énorme), ou encore sur "L'ombre et la proie", qui évoque la bétise de la promo et des groupes qui se "vendent" en signant sur les majors... Qui peux aller très loin (en gros hein, écoutez vous en saurez plus!).
Les chansons durent longtemps, la plus courte fait 3:57 mais en moyenne on est à 6 minutes. Vu les tonnes de riffs et les changements de ryhtmes, il est normal que les compos soient longues. Car la force de PSYKUP, elle est aussi dans la composition: malgré l'avalanche de changements, tout coule de source, tout est fluide, et on en redemande! L'apport de riffs limite death grossit encore plus l'énergie de certaines pistes (le riff à la moitié de "rock'n'roll assistance", jubilatoire, mais aussi sur à peu près tous les autres titres de toute façons!).

Bref, vraiment difficile de chroniquer un album de PSYKUP... Mais sachez que pour rentrer dans leur monde, il vous faudra peut-être une petite adaptation de plusieurs écoutes, dû à la longueur de l'album (qui peux rebuter l'amateur de chansons courtes). Ensuite, promis, vous ne pourrez plus lâcher ce "L'ombre et la proie", un des meilleurs albums de métal français de cette année.
photo de Pidji
le 05/09/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

STARKWEATHER - Croatoan
Nojia - Solarchitect