Psykup - We Love You All

Psykup - "We Love You All"
chronique Psykup - We Love You All
Pour ce nouvel et troisième opus, Psykup a décidé de faire les choses en grand et ne s'est, pour ainsi dire, privé de rien. Double album à la durée impressionnante (86 minutes au compteur), un dvd conséquent avec live, making-of et "réflexion" sur le monde musical actuel, et pour finir, un packaging tout simplement classe. Bref, de quoi de faire un beau pied de nez à la fois aux grosse majors et aux téléchargements (légaux ou pas).

Pour ceux qui connaissent (et ils sont de plus en plus nombreux), le groupe a toujours pratiqué une musique totalement hybride, à la croisée de genre aussi distinct que l'est le death ou le disco. Structures alambiquées qui côtoient des refrains accrocheurs et passages plus atmosphériques ou à l'opposé, passages d'une lourdeur assommante…voilà de quoi résumer rapidement la musique de ces Toulousains. Les morceaux longs sont également légion (huit minutes en moyenne), le groupe étant friand d'ambiances cinématographiques, laissant ainsi le temps au combo d'intégrer tout leurs éléments avec précision et comme ils le souhaitent.

Que ceux qui avaient trouvé "L'Ombre et la Proie" complexe et touffu seront ravis (ou effrayés) de constater que "We Love You All" l'est encore plus. Le travail de composition est une fois de plus impressionnant et fait preuve d'une minutie digne d'un horloger Suisse. On remarquera rapidement que les morceaux brutaux sont encore plus violents et secs, à l'image du titre d'ouverture "Color Me Blood Red". L'influence du side-project Manimal se fait ressentir par moment, le côté death alambiqué étant encore plus présent.
A l'écoute du premier cd on notera également un soin particulier apporté aux parties calmes de l'album, avec des titres très lents, répétitifs, leur conférant un côté très hypnotiques, à l'image d' "En Vivre ou en Mourir", morceau aux influences hip-hop, étalé sur plus de dix minutes et dénonçant allégrement l'industrie musicale. La participation d'un MC sur ce morceau surprendra certainement beaucoup au début, mais on en a vue d'autres avec Psykup.
Côté complexité, on sera épaté de voir à quel point tous les morceaux s'enchaînent entre eux, poussant l'architecture musicale à son paroxysme, tout s'imbrique naturellement, s'en réelle limite entre les titres. Un travail vraiment bluffant attend l'auditeur qui va se voir plonger dans un univers totalement barré, digne d'un excellent film de David Lynch.

Comme à son habitude, le groupe explorera au cours des seize titres une palette de style musicaux énorme, allant caresser le jazz et le funk, sans oublier le death ou tout simplement le rock, le tout s'imbriquant merveilleusement bien et tout naturellement. Le duo de voix composé par Ju et Milka fonctionne toujours aussi bien, si tenté qu'on s'habitue à leurs timbres spéciaux. Cependant, personne ne restera insensible à des titres comme "Rétroaction" (tout bonnement monumental), ou encore "My Toy My Satan" où la folie est perceptible, tout autant que le fun.
On appréciera également la prestation des musiciens, qui sont comme à leur habitude épatant de techniques. Le jeu semble si naturel qu'on a parfois l'impression de se retrouver en plein bœuf musical. La batterie s'adapte à tous les styles, passant d'une double pédale aux rythmiques jazz, les guitares s'excitent dans tous les sens, et le bassiste a dû bouffer du Infectious Groove et Primus à la pelle pour sortir un son funky et groovy aux relents métal.

Un petit tour du côté DVD tout de même, car il n'est pas là pour faire beau. La première partie contient du live, filmé sur plusieurs concerts, compilant ainsi la tournée pour "L'Ombre et la Proie". On y découvre un groupe en total harmonie avec la scène, à l'aise, communiquant avec le public et qui, malgré des titres complexes et barrés, réussis à totalement les retranscrire sur scène. Des prestations dont pas mal de groupe pourraient prendre de la graine. Niveau qualité on est relativement gâté. Le son est loin d'être mauvais (mais ça reste du live) et l'image est bonne.
L'autre partie du DVD contient un documentaire, qui ne passera certainement pas sur ARTE mais qui est très intéressant. Intitulé "En Vivre est un problème", ce dernier fait part de l'histoire du groupe, mais surtout des difficultés qu'on les artistes indépendant à vivre de nos jours. Regroupant différents passages, à la fois backstages, des interviews ou des parties filmées simplement entre eux, ce docu présente de façon très vraie et humaine le groupe. Un témoignage surprenant et intéressant.

"We Love You All" est une pièce maitresse dans la discographie d'un groupe au talent impressionnant. Psykup réussi de nouveau à étonné, surprendre et plaire avec un album tout simplement impressionnant. Il serait presque inutile de dire qu'un tel objet doit faire partie de votre discographie.
photo de DreamBrother
le 07/04/2008

1 COMMENTAIRE

kim0k oldtime fan

kim0k oldtime fan le 05/06/2008 à 07:49:48

quand on vois la marge d'evolution depuis "sort la tête" (1er ep en 2000) sachant que "le temps de la reflexion " était deja parfait... ^^


psykuuuuuup!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019