S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Reverend bizarre - "So long suckers"

Reverend bizarre - "So long suckers"
chronique Reverend bizarre - So long suckers
8,5/10 0
Acheter Reverend bizarre So long suckers sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Doom trad

 

Année : 

2007

 

Tracklist :

CD 1
1.They Used Dark Forces/Teutonic Witch
2.Sorrow
3.Funeral Summer
CD 2
4.One Last Time
5.Kundalini Arisen
6.Caesar Forever
7.Anywhere Out Of This World

 

Label : 

Spikefarm records
Dans le même style :
Compilation - Falling Down IIV

Pour les habitués du zine, un disque que je chronique est généralement soit ultra-technique, chaotique et bourré de plans aussi barrés les uns que les autres avec influence jazzy et tout le toutim... soit gras et lent au possible avec des notes très graves souvent très espacées les unes des autres. Le suspense est intense, mais les lecteurs avertis que vous êtes savent déjà qu'il s'agit là du second cas de figure. Reverend Bizarre le bien nommé, est DOOM jusqu'a la moelle, car dès sa création celui ci avait quasiment programmé sa mort; et ce So Long Suckers! est donc la plus belle epitaphe qui soit. Pas loin de 130 putain de minutes lancinantes, rampantes et surtout Sabbathiennes vous attendent sur ces deux cd's. Ne vous attendez pas à une quelconque évolution dans la musique du trio: les riffs groovy et assez lent (pour autant jamais mou) tournent toujours autant (le début de "They Used Dark Forces/Teutonic Witches") la basse du grand Albert Witchfinder est plus vrombissante que jamais et sa voix si spéciale n'a jamais été aussi bonne ! La particularité de R.B. est de pratiquer un doom ni trop lent, ni trop sombre, avec un son plus "stoner" (notez les guillemets) que foncierement sludge ou trve-doom. Personnellement je trouve que l'ensemble sonne presque "happy" (là aussi) car notre bassiste-vocaliste-maniaco-dépressif préféré à eu la bonne idée de s'inspirer du chant de la NWOBHM plutot que des tréfonds abyssaux du funeral-doom... En bref si j'ose les comparaisons, on a là un petit mélange de Cathedral, de Candelmass, et bien sûr de Black Sabbath qui rafraichit considérablement l'atmosphere de la musique du reverend. Et de la fraicheur il en faut lorsque deux titres sur trois (sur le premier disque) dépassent les 25 minutes (la demie heure de "They Used Dark Forces/Teutonic Witches et le pesant "Sorrow") !! Le second disque quant à lui est un peu plus aéré avec des titres plus "courts" et des sonorités plus stoner (les 15minutes de "One Last Time" et les 4 petites minutes de "Kundali Arisen") Ajoutez à cela le quart d'heure grandiose (et épique sur la fin) "Caesar Forever" et les grosses 25 minutes de "Anywhere Out Of This World" avec son intro et son break de mi-parcours en arpège, ses couplets composés de 2 notes et ses refrains Cathedralesques. Vous obtenez au final un des disques de Doom des plus complet dans ce format. Globalement donc, ce disque est très bon comme tout amateur de musique lente et/ou tout fan du grand Bizarre peut s'y attendre: le son est excellent et les compos bien faites et variées sans jamais être gonflantes ou redondantes. Comparé à son prédecesseur (II: Crush The Insects) qui s'éparpillait un peu dans tout les sens, ce So Long Suckers ! est à la fois cohérent et diversifié. Le format double album apportant vraiment beaucoup à la chose. Mais un disque de Reverend Bizarre c'est un peu comme un disque de feu- Strapping Young Lad... Le premier album du Bizarre (In The Rectory Of...) -tout comme le City de SYL- a tellement marqué les esprits qu'il est difficile d'en oublier le passage, et toutes les productions d'apres sont constemment comparées et donc sous-évaluées. Mais rassurez vous ici les finlandais ont réussi -non pas a surpasser ce premier disque- mais a produire l'album qu'il fallait a sa discographie: c'est à dire, un chef d'oeuvre de plus! On est DOOOOOOOOOM ou on ne l'est pas !!!

photo de Viking Jazz
le 30/10/2007

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Nite Jewel - One second of love

Évènements

In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018Gohelle fest 2017 au Métaphone à Oignies (62)