REVOK - Program Medics and Cathode Clinics

Chronique Maxi-cd / EP (20:57)

chronique REVOK - Program Medics and Cathode Clinics
« Program Medics and Cathode Clinics » est le 2e EP à paraître pour REVOK, jeune groupe originaire de Paris et qui officie plutôt dans un post-hardcore teinté de noise. On ne peut pas dire qu'ils aient choisi la voie la plus simple d'ailleurs, car cette scène étant des plus florissante ces derniers temps, il devient de plus en plus difficile de ne pas se retrouver noyé dans la vague des noms de groupes émergeant qui s'accroît de mois en mois. Mais il semble que les REVOK aient les moyens de nous rester en mémoire, n'ayez crainte...

Et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il démarre fort cet EP, avec un 'akinesy' au rythme très soutenu pour se laisser retomber dans leur passage de prédilection; arpège saturé aux relents de noise (comme les affectionne tant les IMPURE WILHELMINA) sous un rythme alangui et propice à une voix jouant plus dans la retenue. C'est surtout ce type de plans que l'on peut retrouver dans cet EP, alternés avec des moments plus secs aux cris rauques. 'A long lost art' démarre plus sobrement avec des riffs moins sombres sur un rythme binaire, le tout donnant un air plus « rock alternatif » mais pas déplaisant, ce même rythme est d'ailleurs emmené jusqu'à la quasi-fin du morceau avant un subit accès de violence salvateur sur les 30 dernières secondes: inéluctable. 'Program Medics and cathode clinics' reprend la thèmatique « arpèges saturés soutenant des cris plus rauques » bien noise et, personnellement, ce que je préfère dans REVOK; le jeu à 2 grattes y étant super bien travaillé sans tomber dans la surenchère, sans oublier une basse très présente (aux riffs remarquables) et bien mise en avant lorsque nécessaire. On termine avec 'Death conception of life', qui là laisse plus le temps aux choses de se faire; des cycles répétés plus longtemps sur la fin, tout en étant moins sinueux et plus direct que les autres morceaux au début. Un schéma un peu différent donc, une ouverture...? Un petit mot quand même sur la prod; elle ne déssert pas du tout ce « Program Medics and Cathode Clinics » qui n'est, en tout état de cause, pas fait pour un son ultra-léché et lisse, du tout bon donc.

2eme sortie gagnante pour REVOK! Cette autoprod démontre bien l'intérêt que mérite ce groupe qui, au-delà de sa musique, développe autour de celle-ci un univers personnel très particulier. Une démarche intéressante qui, si elle ne touche pas forcément tout un chacun, laisse au moins un EP qui ravira les tympans des plus férus amateurs de noisecore d'entre vous.
photo de Mat(taw)
le 29/11/2005

3 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 26/03/2009 à 11:44:21

Dépoussierage de chronique !
C'etait un super ep l'album qui a suivi n'en étit pas moins bon, c'est dommage que ces mecs n'aient pas la renommée qu'ils méritent:

severage

severage le 01/04/2011 à 11:58:30

2011 : le nouvel album de REVOK : Grief Is My New Moniker, est entièrement disponible en téléchargement gratuit ici :
http://revok-musicfearsatan.blogspot.com/

LNA

LNA le 02/05/2011 à 16:50:02

Envoutant, psyché (psychos?), hardcore, etc. C'est du revok

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Cabal - The Purge
Burning heads - Spread the fire