Ripped To Shreds - 魔經 - Demon Scriptures

Chronique CD album (18:56)

chronique Ripped To Shreds - 魔經 - Demon Scriptures

Derrière la bonne entente de surface et les références potaches aux uns et aux autres qui truffent les chroniques de ce site, la vérité c’est que c’est la guerre au sein de la rédac CoreAndCo. Xuaterc et Seisachtheion se battent à coups de pistolets à eau bénite pour savoir lequel des deux a les plus beaux corpse paints, Tookie, 8oris et Margoth se sont lancés dans un duel à mort afin de déterminer lequel des trois a les goûts les plus éclectiques, tandis que Viking Jazz et Sepulturastaman effectuent une course fratricide d’où sortira pour seul vainqueur celui qui aura tenu le plus longtemps sans écrire le moindre article. Entre Crom-Cruach et moi-même, ce n’est guère plus amical: tous les coups sont permis pour chopper les promos Swedeath avant l’autre. Croche-pattes pour le dernier Entombed A.D., manchette pour le prochain Sentient Horror… Et vlan: coup sur coup ce fieffé coquin me subtilise les derniers Entrails et BodyFarm direct sous les naseaux, avant même que j’ai pu enfiler mon slip de combat (OK: les Bataves ne font pas vraiment du Swedeath, et puis on a finalement opté pour une double chro, c'est vrai...). De dépit, et remonté comme jamais face à la vile danse de la victoire entreprise par cet infâme viking savoyard pour fêter son larcin, j’ai mis le grappin sur le premier opus venu affilié au genre, histoire d’avoir moi aussi quelque-chose à lui brandir sous le tarin.

 

Là, vous savez à présent pourquoi on causera aujourd’hui de 魔經 - Demon Scriptures, EP sorti en juin dernier par Ripped to Shreds histoire de ne pas laisser refroidir trop longtemps son premier album, 埋葬, livré un an plus tôt. Et là, ami/e lecteur/rice à qui on ne la fait pas, tu te dis « Voilà pourquoi lapin a sauté sur ces Demon Scriptures: tous ces idéogrammes indiquent en effet qu’on tient là le premier Entombed-like en provenance du Sichuan… »

 

Sauf que l’habit typographique ne fait pas forcément le moine tibétain. Et qu’en réalité nos lascars viennent de San Jose, Californie. Du coup, loin de nous servir une purée de HM-2 parfumée aux gongs et aux chants de gorge, les Américains livrent en fait une version extrêmement putride du Death vrombissant made in Sunlight Studios, en y mêlant le jus de bubon d’Abscess, un chant à l’écho spectral plus Black que Death, des ralentissement Doom particulièrement baveux, ainsi que des poussées chaotiques brouillonnes. Bref, c’est pas toujours le groove qui les étouffe!

 

Alors pourquoi mettre à mal les capacités de nos navigateurs Web à afficher correctement le titre de leur EP si en réalité ces zigs entendent plus souvent parler anglaispagnol que mandarin? Bonne question, et réponse facile: tout simplement pour coller avec leur thématique préférée, i.e. les histoires les plus glauques du folklore sino-rrifique. Là, ça s’est dit.

 

Maintenant est-ce que ces histoires de fantômes chinois et le supplément de pestilence injecté dans le Swedeath made in Ripped to Shreds suffisent à faire de 魔經 - Demon Scriptures un EP spécial, ou même simplement digne d’intérêt? Mouairf, répondrons-nous… Car s’ils ne sont pas raplapla, les 4 morceaux dont il est ici question ne sont pas non plus de ceux qui donnent fiévreusement envie d’y revenir 666 fois de suite sans pause. « In Mourning » est assez varié entre ses incantations hallucinées, ses breaks dismemberiens, ses blasts furieux  qui alternent avec des rythmiques plus Punk et ses ralentissements brumeux... M’enfin rien qui ressemble à une invention de Leonard ou à une friandise rafraîchissante. Du haut de ses 44 petites secondes, « Pseudoelixir » se contente d’être un crachat brûlant mais non marquant. « Nine Familial Exterminations » est déjà nettement plus accrocheur et convainquant, le morceau appuyant bien fort sur la pédale d’accélérateur old school. Mais plutôt que de prendre la balle au rebond, « Sun Moon Holy Cult Part 1 » s'embourbe dans une lugubre mélasse avant de dérouler plus de 10 minutes d’un Death aussi varié que sur le premier morceau, mais manquant de ce qui fait les disques vraiment marquants.

 

Vous aurez compris en lisant entre les lignes: bien que tout à fait sympathique, ce Demon Scriptures risque fort de ne pas faire parler autant de lui que les pourtant sémantiquement assez proches Versets Sataniques. Du coup on va plutôt aller voir du côté du prochain Sentient Horror si la HM-2 y est...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: si Chris Reifert (Autopsy, Abscess) trempait le Swedeath dans sa marmite de jus de bubon, il y aurait des chances que le résultat sonne comme cet EP de Ripped to Shreds – dans lequel, on vous prévient, vous ne trouverez nulle trace de folklore asiatique en dehors des paroles et des idéogrammes de la tracklist. Les amateurs trouveront ici vingt petites minutes de HM-2 Death putride, parfois figé dans son jus, parfois halluciné, parfois chaotique, parfois Punk – mais pas assez marquant pour qu’on s’en refasse une tartine sitôt l’écoute terminée.

photo de Cglaume
le 28/11/2019

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 28/11/2019 à 09:38:12

Je me rends compte que j'aurais également dû mentionner les combats de déambulateurs entre Papy Cyril et Eric :D

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 28/11/2019 à 11:06:08

Je te laisse le prochain Entrails sans problème. Sinon il est sympa ce Ep.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Anthrax - Anthems
Darkthrone - Arctic Thunder