Sacred Reich - Surf Nicaragua

Sacred Reich - "Surf Nicaragua"
chronique Sacred Reich - Surf Nicaragua

« Dis Papa, c’est quoi un EP?

- Mmnmmnnmmh…

- PA-PAAAAAAAAAA! C’est quoi un EP?

- … mmgnmmg?

- Papa...: comment on fait les bébés?

- ?!... Eh bien tu vois ma chérie: un EP, c’est un peu comme un album, sauf que ça dure moins longtemps. Enfin, si on voulait être plus exact, il faudrait plutôt définir un EP comme un single rallongé, vu que E.P. signifie « Extended Play ». Mais la notion de single – ne parlons pas de 45 tours! – est de nos jours un peu dépassée… Enfin bref. Sinon tu pourras aussi entendre parler de « mini-album », ou de « maxi », mais le terme "EP" est sans doute le plus employé aujourd'hui.

- Et pourquoi les artistes n’attendent pas d’avoir assez de chansons pour enregistrer un album, plutôt que de sortir ces produits tous riquiquis?

- Eh bien soit parce que la matériel proposé collerait assez mal avec la tonalité de l'album suivant, soit parce que les titres en question sont relativement hétéroclites…

- … Soit pour alimenter régulièrement les bacs avec de quoi faire rentrer les pépettes dans les po-poches...

- Ma chérie tu ne devrais pas tenir des propos aussi sarcastiques devant les lecteurs, ça te fait perdre toute crédibilité: on se rend tout de suite compte que tu n’es qu’un personnage artificiellement mis en scène par un chroniqueur veule souhaitant faire passer des idées sans avoir à en subir directement les conséquences…

- Hein? Je ne comprends rien à ton charabia Papa …

- Pas grave. Pour en revenir à l’EP, tiens, j’ai un bon exemple pour que tu comprennes de quoi il retourne. Prends Surf Nicaragua de Sacred Reich. Cette galette, c’est l’essence même (du super sans plomb dans l’aile!) de ce qu’est en règle générale un EP: 1) un tube patatomique qui donne son titre et son identité au skeud (« Surf Nicaragua » donc) 2) un morceau-éclaireur qui annonce la couleur de ce que le groupe réserve dans l’avenir (« One Nation ») 3) une reprise – parce que ça amuse les groupes, que ça passe tout seul et que ça donne du corps à la tracklist (« War Pigs ») 4) un retour sous les feux des projecteurs d’un vieux titre sympa qui commençait à prendre la poussière (« Draining You Of Life », extrait de la démo du même nom). Plus du remplissage en strates successives, ceci permettant au label de justifier de multiples rééditions de l’objet (les versions live de « Ignorance » et « Death Squad » ont été ajoutées pour ressortir l’EP en 1995, puis la démo Draining You Of Life et les versions « Metal Massacre » ont été mises au bout dans le cadre du box sorti en 2007)

- OK. Mais ça vaut vraiment le coup d’acquérir ce genre de « CD pochette surprise »?

- Ça dépend… Dans le cas de Surf Nicaragua, rien que pour le morceau titre, clairement oui. Il faut dire que c’est une sacrée petite bombinette qui voit Sacred Reich injecter un peu de fun et de dérision dans un thrash trop souvent mortellement sérieux. T’as qu’à voir la pochette. Ou cette inclusion du riff de « Wipe Out » – morceau popularisé par les Beach Boys – vers 1:38! Qui plus est les américains profitent de ce nouveau titre pour enrichir leur thrash d'une coloration plus speed punk/crossover, ce qui sied bien au sourire en coin qu’ils arborent dorénavant.

- Effectivement... D’ailleurs ça me rappelle un peu Municipal Waste par moments.

- Pas faux, bien qu'en général on fasse plutôt la comparaison dans l'autre sens… Enfin tout ça pour dire que ce morceau est devenu un classique du thrash. Et puis tiens, histoire de sortir ma science, profitons de cette belle mise en avant de la batterie à 2:11 pour rappeler que Greg Hall a été pressenti un temps pour remplacer Dave Lombardo dans Slayer.

- Et donc ce morceau est la seule bonne raison d’acheter l’EP?

- La principale je dirais. « One Nation » est certes sympa (il a d’ailleurs été repris par Soulfly sur 3), mais un peu fade en comparaison. Son approche « dark heavy thrash » indique en tout cas bien ce vers quoi le groupe tendra par la suite. « War Pigs », repris pour la Ne fois, est très fidèle à l’original, en plus musclé toutefois. Phil Rind s’y révèle sous un jour étonnement flatteur au vu de ce que ses cordes vocales avaient produit sur Ignorance… M’enfin cette version ne risque pas de faire de l’ombre à la reprise géniale que Faith No More a livrée sur Live At Brixton Academy.

- Et « Draining You Of Life »?

- Sauvage, sale, méchant, ce “raw thrash” aurait tout à fait eu sa place sur Ignorance. Une bonne pioche, 'y a pas à dire...

- Allez, c’est vendu!

- Tu vas te l’acheter?

- Avec le peu d’argent de poche que tu me donnes?? Tu rigoles! Non, je vais aller surfer sur le Webaragua pour me le dégoter…

- Va plutôt me le piquer dans ma CD-thèque, vile téléchargeuse! Mais avant ça tu me feras le plaisir de ranger ta chambre!

- OK, dès que tu auras répondu à ma question: comment on fait les bébés?

- … » 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: un EP qui vaut surtout pour l'excellent morceau-titre « Surf Nicaragua ». Ce qui constitue une raison suffisante - vu le statut culte de la bête - pour acquérir le bébé...

photo de Cglaume
le 05/08/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019