Seaholder - HD855 12b

Seaholder - "HD855 12b"
chronique Seaholder - HD855 12b

Incroyable ! Incroyable combien le premier album de ce trio parisien est surprenant !

Un visuel qui ne paye pas de mine, rappelant un peu ceux des premiers EP d’Envy, un nom d’album pas évident à intégrer, un derrière de CD avec peu d’info et surtout pas de nom de label… En fait, la vérité était bien ailleurs ! 

 

Première chose qui frappe, au visage, c’est la production de la bête. Le son est costaud. Après la mini-intro obscure, avec voix déformée et gong au loin, enchaîné par une partie guitare au son clair comme les clercs, c’est une véritable enclume qui nous tombe sur le coin de la tête (je sais, j’ai cassé l’effet de surprise). Waou c’est du lourd ! Ensuite, si une fois passée cette surprise du sérieux proposé par Seaholder on pourra faire semblant de connaître par cœur la formule du post-rock/post-core, on ne pourra réfuter la qualité des compos ici proposées. L’album est tellement bien tenu et conçu qu’il s’enchaîne d’une traite et c’est à ça que l’on voit que Seaholder a quelque chose à proposer, à savoir un univers, plus précisément une histoire puisque nous sommes davantage dans un format narratif, plutôt que juste un assemblage de chansons aux formats déjà balisés. Alors forcément pour les situer on parlera de Neurosis et Isis, tout en sachant qu’il y a maintenant des pelletées de groupes dans la lignée (un passage de la chanson "Red" me rappelant les excellents français de Caldera bien qu’étant eux sur une approche plus « à la » Capricorns) et que ça risque d’en rebuter plus d’un. C’est sûr que sur le créneau, on pourrait se contenter de l’intégralité des Neurosis et ne rien avoir besoin d’autre, mais pour ceux qui en veulent davantage, qui aiment à trouver refuge dans les disques d’Impure Wilhelmina, Overmars, Year Of No Light, Revok, Pelican, Envy ou Amen Ra, ils se retrouveront dans ce HD855 12b qui ne fait pas pâle figure à leurs côtés.

photo de R.Savary
le 20/07/2012

3 COMMENTAIRES

R.Savary

R.Savary le 04/08/2012 à 12:59:16

Et bientôt l'interview en ligne !

Rustin

Rustin le 29/11/2012 à 12:59:17

Bien fumant cet album !!!

R.Savary

R.Savary le 30/11/2012 à 01:46:22

Rire. Heu, "fumant", c'est positif ou négatif ???

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019