Skullstorm - Skullstorm

Chronique CD album (14:11)

chronique Skullstorm - Skullstorm

Skullstorm ou la « Tempête de crâne » pour les adeptes de la formule qui sonne comme ta première Cort est un groupe aux origines montpelliéraines. Pour celles et ceux qui connaissent un peu la faune et le middle Rock et Hardcore local, le combo est composé de membres de Morse (formation Noisecore notable et qui a déjà fait l’objet d’une plutôt flatteuse chronique sur ces pages), Harah, Superbeatnik, et Everblast. Si ces groupes jouent/jouaient dans des registres plutôt éloignés les uns des autres, SkullStorm évite trop de dispersion et envoie pleine tronche un Crustcore univoque, où les mandales s’abattent en rafales, ne laissant la possibilité de s’extraire d’une ambiance sombre et délétère. Un EP court par définition mais suffisamment dense pour marquer de ses cinq offensives salves, un esprit lessivé par tout ce ouaille et cette véhémence animale. Oui le frontman est un ours hostile et qui aurait le seum de ne plus pouvoir manger à sa faim par faute de l’avidité de quelques-uns et de la voracité capitaliste. Le mec a les crocs, s’époumone de bout en bout, son approche du chant est carnassière, les hurlements sont frontaux et primaires. Rien de nouveau sous le soleil pour le chant et pour cette scène. Aucune subtilité péteuse, l’énergie et la hargne misent au service de la violence, et l’efficacité est bel et bien au rendez-vous.

 

Cet EP défouraille méchant, et ce dès l’entame fracassante « d’Anybody’s Head ». On est partis pour ce faire malmener mentalement avec des riffs aussi tendus, malaisants que massues. Très peu de fioritures, mis à part quelques larsens et quelques dissonants bends à la guitare, histoire d’entretenir le trouble. Un riffing qui peut nous faire penser à Trap Them, Cursed, Disfear ou encore Converge.

Des thèmes très Crusty surtout sur « Vermin Porn » et « Murdering the Sun », et qui engagent de concert tous les membres du combo pour asseoir un son copieux et à l’étouffant. On a également des riffs moins Crusty friendly et bien plus metallisant. Des breaks costauds, retors et des montées palm mutées typées metalcore de méchants mascus. C’est un troll hein ! Pas besoin de réactions dans les commentaires.  

La balance entre les plans plus complexes et les plus ras la casquette (de coreux t'as vu!) est à l'équilibre. Sans être trop ingénieuses, les compos sont senties et plutôt chiadées. Une impression renforcée par un jeu de batterie, pas virtuose pour un rond mais qui sait riffer les plans de ses p'tit camarades de Skullstorm Les cinq pistes nous accablent et nous intimident de leur féroce et intense aura Crustcore. Une première sortie éponyme réussie et qui respecte les fondamentaux du genre. Sans trop d’originalités pour le moment, le groupe se promet, avec des bases comme Skullstorm, un prolifique avenir dans la scène confidentielle des méchants, dangereux et malaisants coreux.

photo de Freaks
le 15/02/2021

9 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/02/2021 à 11:52:01

Houlaaah camarade, Trap Them, Disfear et Converge dans la même phrase niveau du riff ?Que te voilà bien cavalier ! Yiaaaah !! Après, dommage pour le chant saturé ultra galvaudé. Jolie pochette et ambiance sympa au demeurant.

Freaks

Freaks le 15/02/2021 à 14:50:39

Aha je m'y attendais un peu à celle là Cromy. Cavalier c'est certain! C'est peut être aussi un souci d'acuité auditive, la mienne j'entend hein! :p La filiation avec  Converge c'était juste pour les larsens Mouaha et accessoirement "Back to Disorder". Et les têtes de mort c'est pas un peu galvaudé peut être? :p

Freaks

Freaks le 15/02/2021 à 14:53:19

On est au moins d'accord sur l'ambiance ;) Allez j'arrête de faire le mariole. Pour les réfs susnommées, j'avoue j'y suis allez un peu grossièrement. Même si j'arrive à m'y retrouver

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/02/2021 à 19:22:03

Les têtes de mort, c'est la vie. 

Jean-Morse

Jean-Morse le 15/02/2021 à 19:51:10

Salut ! Merci pour la chronique ! Petite rectification personne ne joue dans Oddism , c'est de Morse dont il s'agit . Bye 

Freaks

Freaks le 15/02/2021 à 21:25:01

Oups! décidemment il y a un vrai soucis avec le référencement dans cette chronique ;) c'est corrigé!

Freaks

Freaks le 16/02/2021 à 20:36:19

Les Totenkopf ça semble pas très pro vie... Une exception à la règle surement  ;)
Blague à part, l'étincelle, centre social et culturel à Angers à pas trop apprécier la descente des fas dans leurs locaux, brulant la bibliothèque en arborant tous l'attirail néo-nazis, dont la fameuse tête de mort :( A Toulouse aussi, bastion des bastion socialiste ça craint apparemment. Les temps sont dures politiquement aussi, faut rien lâcher...  Sur CoreandCo au moins c'est safe ;)

https://etincelleangers.wordpress.com/?fbclid=IwAR109CiXo-JjR5CMq7IpoIFSjKnQDX-jwsB-mBmpdH_lcPJUG4Zq9T4mv1c

Vincent Bouvier

Vincent Bouvier le 17/02/2021 à 07:30:15

Ah merde, j'étais pas au courant pour l'Etincelle. Ai fait de chouettes concerts là-bas...

Freaks

Freaks le 17/02/2021 à 10:41:34

Grave! Les concerts et les gens y sont sympas ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021