Slayer - World Painted Blood

Chronique CD album (39:51)

chronique Slayer - World Painted Blood
La chronique de Domain-Of-Death

Un nouvel album de Slayer est toujours un évènement majeur dans une année, car mine de rien leur dernier opus "Christ Illusion" remonte à 3ans... Bien que tous les metalheads se ruent sur chaque nouvelle galette du groupe afin de tester le nouveau cru des maîtres du Thrash, tout le monde sait globalement à quoi s'attendre.
Slayer n'est plus là pour convaincre quiconque depuis longtemps, et ce 11ème album studio nous le prouve bien !

"World Painted Blood" pourrait se résumer en un mot: Slayer. Rien qu'avec ça, on voit de quoi il retourne, et on n'a presque pas besoin d'en savoir plus pour être séduit. Slayer est toujours aussi accrocheur, agressif et inspiré ! C'est incroyable de voir qu'après bientôt 30 ans d'existence, le combo de la Bay Area reste l'usine à riffs qu'il fut au tout début. On retrouve des mélodies dont seul le groupe a le secret, le genre de riffs qui traverse votre crâne et vous emporte avec lui dans un balancement de nuque incontrôlable ; je ne sais même pas si je peux me permettre de citer des titres tellement aucun n'est à jeter... Au niveau mélodique, ce qui se passe sur "Beauty Through Order" est tout à fait typique avec un plan de gratte mid-tempo et écrasant, combiné à la magie du Thrash ; mais à ce stade là je pourrais également mentionner "Hate Worldwild" (au refrain ultra-groovy), "Snuff" (presque un hymne du genre avec un "Killing Is My Futur" hurlé avec haine et de façon répétitive sur toute la fin du morceau), et tant d'autres bien sûr...
On a tout de même droit à une légère expérimentation sur "Human Strain" avec un passage totalement aérien et aux grattes hypnotisantes, ainsi qu'un Tom Araya qui s'essaye au chant clair ! On retrouve cette ambiance sur "Playing With Dolls" où Tom nous balance un phrasé carrément groovy, on pourrait presque parler de "flow". En terme de surprise on peu aussi relever "Public Display Of Dismemberment", avec un passage en blastbeat de Dave Lombardo : on le sent un peu frileux et timide sur ce coup là mais ça passe comme une lettre à la poste.

Pour le reste, comme je disais plus haut, Slayer reste fidèle à ce qu'il a toujours été ! Le chant de Tom Araya a autant de rage et de hargne que sur "Reign In Blood", les solos sont toujours aussi saignants et les lascars continue de faire siffler la disto ; quant à la rythmique, Dave reviens nous matraquer le crâne avec sa caisse-claire et ses breaks fracassants. Et comme à l'accoutumée, le groupe s'est répartit l'écriture des paroles avec chacun son registre ; ainsi on retrouve les histoires de serial killers de Jeff Hanneman ("Psychopathy Red" retrasse l'histoire vrai d'un tueur en série russe, "Playing with Dolls" avec un tueur en série fictif) et la guerre, la politique et la religion pour Kerry King ("Hate Worldwild" ou "Americon" qui traite des problèmes aux Etats-Unis). Cependant, le thème de la religion n'est évoqué que sur le dernier titre "Not Of This God".

Globalement, "World Painted Blood" reste très rapide et direct (quatre morceaux durent moins de 3 minutes !), cependant cet album m'a également paru étonnamment groovy et entrainant ! C'est presque impossible de noter un album de Slayer car si vous aimez Slayer, jetez-vous dessus ; si vous avez du mal, passez votre chemin. En tout cas moi j'adhère à 100% à ce nouvel opus que je ne cesse de me passer en boucle !

Sa note : 9/10


La chronique de Sepulturastaman


Déjà, on pourrait croire qu'ils se dépêchent de finir le contrat les liant à Def Jam records pour prendre une calme et douce retraite car ça fait seulement 3 ans que Slayer a sortit "Christ Illusion" ; c'est la durée la plus courte entre deux albums pour cette décennie. Alors quid des intentions de Slayer, finir le plus rapidement possible pendant qu'ils tiennent encore debout ???

Trêve de blabla, ce Slayer est un excellent cru. Ses riffs sont sauvages plus que le précédent album, ses solo lancés de n'importe où sont faussement disharmoniques et encore plus bizarre qu'habituellement.
Si j'avais trouvé que leur "Diabolus in musica" ("DIM" pour la suite) était leur album le plus expérimental de leur carrière (niveau voix notamment), je le classais cependant un peu à part dans la discographie de Slayer ; et bien là on retrouve le côté Slayerien sauce South Of Heaven/Reign In Blood avec leur riffs classiques (c'est à dire imparables, et très hargneux), des rythmiques précises, rapides et entraînantes, jamais avares d'une petite accélération, et toujours très Slayer mi 80 avec une batterie peut être un peu plus rentre-dedans par endroits que par le passé. Cependant Jeff Haneman et Kerry King s'autorisent quelques breaks plutôt audacieux dans ce revival, rappelant légèrement le côté sombre du "DIM" en beaucoup plus Slayer, comme ci le groupe avais synthétisé le "reign in blood" avec "Season in the abyss" et "south of heaven", le saupoudrant de l'atmosphère du "DIM".

Et pourtant j'ai eu du mal au début avec cet album, avant de me rendre compte que ce cd a quelque chose d'addictif ; je me disais tiens encore un Slayer de plus, sans me rendre compte que "World Painted Blood" a quelque chose de plus que "Christ Illusion" (en plus d'une pochette carrément plus jolie), plusieurs morceaux très forts : "Americon" où son refrain va certainement démultiplier le headbanging en live, "snuff" avec son solo d'entrée de jeu, le morceau est emballé en 3 minutes 40 et à toute en vitesse ; ou encore "Psycopathy red" hyper agressif. Ce qui fait avant tout plaisir dans cet album, c'est la variété des morceaux : nous avons du très rapide et long au très très rapide et court, des solos toujours aussi bons, une voix qui monte moins dans les aigus mais qui a gagné en diversité.

En gros je peux l'affirmer sans me tromper, "Wolrd Painted Blood" est le meilleur album de slayer pour cette décennie.

Sa note : 8,75/10
le 02/12/2009

4 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 02/12/2009 à 12:07:53

Rien à jeter comme vous l'avez si bien dit et analysés camarades !
Entre Kreator qui a ouvert l'année avec une tuerie et Slayer qui la clôt de la plus belle des manières, on voit que ce sont les anciens qui font encore tourner le monde métal !

sepulturastamanan

sepulturastamanan le 02/12/2009 à 12:19:36

Yep, Dmmage qu'Anthrax n'est rien sortie cette année : sinon on aurait eu une très belle année : Megadave, Slayer, Sepultura.
2010 s'annonce pas mal : Overkill, Exodus, Anthrax et peut être The Crown

Sam

Sam le 04/12/2009 à 07:29:12

J'ai essayé de m'y mettre, mais la batterie m'a vite soulée, tout le temps pareil...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/03/2014 à 01:45:54

Je confirme : découvert sur le tard, il est bien bon

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019