Swallow The Sun - Plague Of Butterflies

Swallow The Sun - "Plague Of Butterflies"
chronique Swallow The Sun - Plague Of Butterflies
Les finlandais de Swallow The Sun se sont formé en 2000 et n’ont à leur actif que 3 albums. Pourtant le groupe est déjà considéré comme une référence en terme de Doom/Death mélodique ; dés la semaine de sa sortie "Plague Of Butterflies" s’est hissé à la première places des ventes en Finlande !

Cet opus commence très fort avec un morceau de plus de 30 minutes : à l’origine, ce titre fut composé pour un projet alliant metal et ballet. Le projet étant tombé à l’eau et Swallow The Sun en a fait un EP. Le combo a choisit de découper ce premier morceau en 3 grandes parties : "Losing the Sunsets", "Plague of Butterflies" et "Evael 10:00". C’est à ce jour la plus longue compo que le groupe ait faite, et je dois dire que c’est du grand art ! Durant cette grosse demi-heure les finlandais sont vraiment inspirés et nous offre une musique d’une beauté rare, sa richesse est vraiment remarquable.
Le morceau débute lentement avec en intro des bruitages de vagues qui claquent sur les rochers, puis les instrument viennent s’ajouter progressivement, d’abord la guitare qui amène ses mélodies en arpège, soutenue par une nappe de clavier en arrière plan qui "surélève" le tout. Les rythmiques débarquent avec un gros riffs bien lourd, c’est là que l’on comprend ce que Doom metal veut dire ! Par la suite l’ensemble se radoucit pour laisser entrer la voix douce et mélodique du chanteur. Cette première partie développe une dimension très romantique et mélancolique, à la manière d’Opeth sur leur passages les plus progressifs. On reste en suspend quelques instants avant de se prendre un gros souffle de Death metal en pleine face ! La musique reste très lente et lourde mais accompagnée cette fois par une voix vraiment gutturale.
A partir de là, Swallow The Sun jongle avec une palette de styles très variés qui se suivent sans aucun problème. On peut se rendre compte des très bonnes capacités vocales du chanteur, qui nous livre aussi bien une voix chantée envoutante qu’une voix très criarde qui n’a rien à envier au Black metal, en alternant avec de lourds passages gutturaux. Pendant les deux coupures qui séparent les différents "chapitres", on en revient aux samples de vagues du début. J’ai même l’impression d’entendre des violons en début de dernière partie...

Pour ce qui concerne les 4 morceaux suivant, leur intérêt est assez moindre car ces titre figurent tous sur "The Morning Never Came", le premier album du groupe. De plus, "Out Of This Gloomy Light" est également la première démo du combo, c’est donc la troisième fois qu’elle apparaît sur CD... Bien que sa qualité ne soit pas discutable.
Le son de "Plague Of Betterflies" est irréprochable, le moindre coup de charley est audible. Toutefois, on sent que le clavier n’est là que pour le fond sonore.

Le véritable intérêt de cet EP réside donc principalement dans son premier morceau, d’une grande qualité. Pour ceux qui suivent le groupe depuis leurs débuts, le reste c’est du déjà vu. Mais pour ceux qui, comme moi, n’ont jamais pris le temps de s’intéresser à ce combo finlandais, "Plague Of Butterflies" est une bonne occasion de découvrir le talent de ce groupe !
photo de Domain-of-death
le 20/02/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019