Under The Abyss - A Future To Behold

Under The Abyss - "A Future To Behold"
chronique Under The Abyss - A Future To Behold

Lors de sa chronique de Unleashing The Beast, mon collègue Toukene a soulevé une nouvelle fois l'éternel débat qui agite le métal depuis des années : la nouveauté contre le conservatisme. La question m'est venue également à l'écoute de ce A Future To Behold et son thrash teinté de heavy. Instantanément, les noms de Machine Head et de Pantera me sont venus à l'esprit. Et c'est là que le bât blesse, malgré plusieurs écoutes, je n'arrive pas à me défaire de cette impression. Selon la formule consacrée et (désormais cliché) « il y a pire comme références ».

 

Il est vrai que l'écoute de ce second album des bretons est assez agréable. Le son est massif et clair avec des guitares bien mises en valeur et une batterie qui claque.. L'ensemble est groovy et assez technique, sans verser dans la démonstration stérile. Le groupe met à sa disposition tous les arguments pour nous présenter une copie irréprochable : riffs modernes et variés, double pédale en veux-tu en voilà, alternance de hurlements de grizzly et de chants clairs justes et à propos, mise en place impeccable. On retrouve également des chorus joués à l'unisson, des mosh-parts, et des choeurs guerriers. Tour à tout bourrin ("Promised Land") ou mélodique ("Bearer Of Light" et son intro qui rappelle "Down To None" de Machine Head), tout est là pour faire remuer un pit et je suis sûr qu'en live le groupe mérite le détour. A mesure des écoutes, on se surprend à penser sur certains plans à Exodus ou encore à Heathen.

 

Pour résumer, A Future To Behold est un solide album de thrash moderne, bien produit et bien réalisé, mais qui manque cruellement de personnalité. Il y a fort à parier que si Under The Abyss arrive à nous proposer une musique plus personnelle, on risque d'entendre parler de lui à l'avenir.

photo de Xuaterc
le 20/07/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019