Unsane - Visqueen

Chronique CD album

chronique Unsane - Visqueen
Le trio le plus bruyant de New York revient avec un nouvel album sous le bras, et oulala quel album!

"Blood Run" sortit en 2005, qui annonçait leur reformation après un bref split, ne m’avait pas vraiment convaincu: j’étais resté un peu sur ma faim après un "Occupational Hazard" qui lui, la jubilation du moment s’étant apaisée, n’était peut-être pas aussi phénoménal que je le considérais à l’époque. Excepté l’énorme "Committed", le reste manquait un peu de pêche et d’engouement, surtout actuellement face à ce "Visqueen"…:
Dès la première note, on se surprend de son écoute facile: le son de l’album est plus abordable, et je dirai même que le "son" Unsane n’a jamais été aussi bon: c’est rond, chaud et ça claque dure (mon dieu cette basse!!!). Les riffs sont un peu moins alambiqués, le tout est bien plus posé. En brillant exemple "No One" qui sonne tellement plus maîtrisé et moderne que son équivalant "Scam" figurant sur "Occupational Hazard". Et c’est ça la clé: on retrouve la fougue et l’engouement de "Scattered, Smothered & Covered" sortit 12 ans plus tôt! Du vrai Unsane! Miam miam et hourra!

Les mélodies sont beaucoup plus appuyées qu’auparavant, avec en brillant exemple ce "Only Pain", le titre le plus surprenant de l’album. "Disdain" et "Eat Crow" ont l’ardeur et l’enthousiasme de "Committed", c’est juste énorme. "Against The Grain" "Shooting Clay" et "Line On The Wall" sortent tout droit de l’époque "Scattered, Smothered & Covered", avec le son qui leur est du. Convaincants et intemporels. "East Broadway" quant à lui sort un peu du lot en s’essayant à l’expérimentation (oui je sais, lire "expérimentation" dans une chronique d’Unsane ça fait un peu bizarre la première fois) frôlant drone et doom, instrumental interminable, tournoyant et étouffant, où se mêlent sampler, basse & batterie. Ce titre m’a d’ailleurs directement fait penser à Knut. Bon, quand je parle d’"expérimentation" n’allez pas chercher trop loin, mais pour Unsane c’est déjà pas mal…

J’aurais pu développer un peu mon track-by-track, mais comparer un morceau de Unsane avec un autre morceau de Unsane c’est comme comparer 2 tranches du même gâteau: elles ne sont peut-être pas de la même taille, mais elles ont le même goût et la même couleur. Et d’un gâteau à un autre? C’est toujours la même recette, mais parfois la fraicheur des ingrédients varie légèrement, ce qui donne quelques variations de qualités. Mais quoi qu’il en soit c’est comme les recettes de grand-maman: indémodable, unique, et tellement meilleur que les copies industrielles!

Bon alors quoi? Oui Unsane fait du Unsane, et bon sang on n’en espérait pas autant!
Merci qui? Merci grand-maman!
photo de Sam
le 26/04/2007

2 COMMENTAIRES

kollapse

kollapse le 07/05/2007 à 11:33:33

Unsane a son top ! Lourd, noir, vicieux ce nouvel album est truffé de grands titres, efficaces et puissants, où cette basse fait merveille et où le chant se fait plus nuancé que par la passé... Que du bon, pas une note à jetter. Mon album de l'année, en attendant le Neurosis...

frolll

frolll le 24/03/2011 à 22:11:44

Très, braiment très bon album. Pas le plus grand Unsane, mais, putain oui, il fait du bien par où il passe, ce skeud. Et puis, ça a la classe, de sortir en 2007, cette galette ; ça pue les 90's crados à l'os, ça respire la rue, le blues, l'absence de concession : on n'en attend pas moins de Unsane - et là, ils nous le servent de manière vraiment magistrale.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019

HASARDandCO

Mahumodo - Waves
Chronique

Mahumodo - Waves

Le 22/08/2006

Reaping Asmodeia - Impuritize