Xciii - Void

Chronique CD album

chronique Xciii - Void

Au fil des années et des sorties de qualité, XCIII est devenu sans crier gare, l’un des groupes que j’ai le plus de plaisir à suivre et dont je guette avidement les albums. Le projet, toujours mené par le multi-instrumentiste Guillaume Beringer, est toujours en mouvement, en évolution. Rien de plus normal vous me direz, pour un groupe qui se revendique de l’avant-garde. Que de chemin parcouru n’empêche depuis Enlighten, qui m’a permis de découvrir le groupe! Pour ce nouvel album, XCIII a signé un deal avec My Kingdom Music (qui accueille aussi les excellents Område), ce qui lui permettra d’élargir son audience. D’après l’accueil plus que positif reçu par le clip de «  Red Lights  » dévoilé il y a quelques jours, les choses semblent prendre la bonne direction. Doté du line-up complet, classique pour un groupe de Rock / Metal, il s'est transformé en one-man-band, avant de prendre sa forme actuelle de duo.

 

Un peu à la manière d'Ulver, XCIII s'est progressivement dépouillé de ses oripeaux Black Metal pour évoluer sur des terres plus progressives, tenant d'un Rock expérimental. On est plus proche d'un Porcupine Tree que d'un Immortal. Void se place naturellement dans la prolongement de The Blue, avec ses ambiances tendues comme les relations en Israël et la Palestine. Une fois de plus, le musicien propose une sorte « d’Art total » où se mêlent musique, Arts visuels et poésie, pour un résultat à la fois nerveux et sexy. Présente sur quatre titres, Maélise Vallez, avec son timbre si particulier mais parfaitement adapté à l’actuelle orientation de XCIII, apporte une couleur essentielle à l'identité sonore du projet. Invitée sur une chanson de l'EP précédent, sa participation à Void n'était pas une évidence et son absence aurait été bien dommage.

 

Cette dernière se retrouve au travers de textes parfois étranges, plus directs à d’autres moments, mais toujours raccord avec la musique. Plusieurs autres musiciens extérieurs viennent apporter leur patte, deux pianistes, un violoniste. Chaque morceau réserve son lot de surprises, la musique de XCIII est toujours en mouvement, Le Trip-hop est de retour dans la recette du groupe, ce qui lui confère une indéniable élégance, servie par de délicats arrangements tout en finesse. Le mastering signé Steve Kitch (claviériste chez The Pineapple Thief) est un atout incontestable afin de permetre de gouter les innombrables détails qui parsèment Void.

 

photo de Xuaterc
le 10/01/2022

2 COMMENTAIRES

Pingouins

Pingouins le 10/01/2022 à 12:39:55

Ah ben c'est rigolo, j'ai écouté "Blue" y'a quelques jours complètement par hasard. Faudra que je tente le coup avec celui-ci aussi un de ces jours.

Xuaterc

Xuaterc le 11/01/2022 à 15:47:31

u peux y aller les yeux bandés

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Soirée FRANKENHOOKER (DEAFHEAVEN + CELESTE + WHISPERING SONS + SLOW CRUSH) le 30 septembre à l'Elysée-Montmartre
  • Seisach' Metal Night #3