Archspire - All Shall Align

Archspire - "All Shall Align"
Archspire - All Shall Align (chronique)

Voici un nouveau venu dans la petite écurie Trendkill Recordings ! Le label provençal  n’a qu’une petite vingtaine de groupes à son actif (n’existant que depuis 2008), mais il nous a déjà fait découvrir quelques bonnes cuvées comme Nesseria ou Celeste (pour Misanthrope(s)). Sur ce coup là, ils sont allés nous dénicher un groupe de Vancouver, Archspire, qui nous présente ici son premier album : All Shall Align.

 

Les canadiens font dans le Technical Death Metal, et on sait que par chez eux ça devient presque une culture locale. Par « Technical » entendez « gros-branlage-de-manche-pendant-30minutes ». Oui l’album ne dure ‘’que’’ une demi-heure, mais c’est largement suffisant tant le débit d’info à la seconde fait vite saturer ma capacité de réception ! Archspire se situe dans un Technical Death assez aéré à la Obscura, ce qui rend leur musique un peu plus ‘’digeste’’ comparé à ce qui peut se du côté de Montréal (Beneath the Massacre pour ne citer qu’eux). Disons tout du moins que la musique est plus ‘’groovy’’ avec plus de plans qu’on rapproche du jazz, ce qui passe notamment par le son de la basse et sa présence. Celle-ci suit les lignes de gratte, on aurait presque l’impression d’une course-poursuite entre les deux tellement elles arrivent à des niveaux de rapidité effarants.

On sent donc que le groupe accorde une bonne importance aux passages aérés, voire même acoustique comme l’interlude en plein milieu du titre « Archspire », ainsi que la longue intro aérienne et progressive du morceau éponyme.

 

J’ai trouvé leur musique assez intéressante également en entendant le débit vocal du frontman qui m’a un peu rappelé le phrasé de George Fisher de Cannibal Corpse (dans son genre bien sûr…). De plus la majorité des membres est issue de la scène Black metal, le chanteur y compris, ce qui lui permet de diversifier un peu ses vocaux et de partir sur des ambiances plus froides avec des cris bien écorchés.

 

Le problème avec ce genre de groupe est que les lignes de gratte virent très vite ‘’nintendo’’ et les descentes de sweeping finissent par toutes se ressembler… Donc d’accord le mec est fort, il sait jouer vite,  mais à force d’entendre le même harmonique couiner trois ou quatre fois dans le même morceau on a une impression inverse que celle attendue : c’est redondant. Heureusement certains riffs plus accrocheurs arrivent à temps comme sur « Ancient Of Ancients » ou « Rapid Elemental Disolve » toujours très démonstratif, mais avec de bons riffs inspirés et une structure juste assez diversifiée pour pas qu’on n'ait l’impression de se faire chier à compter le nombre de gammes à la minute.

 

C’est donc un bon album, même très bon puisque c’est quand même leur premier, mais pour ma part je le consommerais avec modération et je trouve qu’il ne dégage rien d’autre au final qu’un flux continuel de notes. Peut-être suis-je condamné à rester dans le trip mort-vivant de Braindrill ou dans la densité oppressante d’Origin, qui au moins me fait vibrer les boyaux. Mais ici la technicité me paraît un peu ‘’gratuite’’…

photo de Domain-of-death
le 26/09/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (32:05)

Acheter Archspire All Shall Align sur Amazon

Tracklist

1. Deathless Ringing
2. Archspire
3. Ascendance to the Summoning
4. Ghosts of Silent Tongue
5. Ancient of Ancients
6. Rapid Elemental Dissolve
7. All Shall Align

DANS LA VEINE

Son Of Aurelius - The Farthest ReachesSon Of Aurelius - The Farthest Reaches

évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...