Cult Of Occult - Cult of Occult

Chronique Maxi-cd / EP (32:29)

chronique Cult Of Occult - Cult of Occult

Ne cherchez pas de signification cachée dans ce groupe, n'allez pas imaginer un quelconque rituel luciférien dans ce nom ou encore une prophétie venue du fond des temps, car la seule sorcellerie qui concerne les Cult of Occult semble être le contrôle du volume de leurs amplis, porté à 11. Les Spinal tap du Doom, si j'ose dire. Du sludge Doom en l'occurrence, ici on tape dans le côté obscur d'Eyehategod, on trempe dans noire tourbe de Nootgrush et autre Burning witch.

 

Venus de Lyon, ce groupe a déjà signé à l'heure qu'il est sur le label de Hammerheart records (Dark Funeral, Gorerotted, Misery index, Nile, etc.), alors qu'ils ne se sont presque pas présentés sur les planches. En effet, le groupe est très récent et ne s'est formé que l'an dernier.

 

La démarche de Cult of Occult me semble être la même que celle des premières sorties de Conan, c'est à dire de poser des morceaux comme des pavés monolithiques destinés à nous punir auditivement. Chaque piste commence et termine par un larsen couplé d'un bourdonnement de basse, voire des fois garni d'une trituration noise. Les lyonnais nous haïssent, et sans nous l'expliquer ils nous le font comprendre.

 

Le son est énorme, les tours d'amplis vomissent leur tripes, et la voix très agressive semble cracher des insanités dans vos oreilles qui deviennent des moulins à sang. La basse racle salement le fond des basses fréquences, le tout semble parfois interminable. L'album est principalement gouverné par une lenteur propre au Sludge Doom, mais quelques envolées punk font tout de même leur apparition, sur la fin de "I hate you" et le début de "Walking in the desert". Il y a bien un bon riff, au milieu du morceau homonyme "Cult of occult", qui lorgne plus du côté de Cough ou encore Electric Wizard.

 

Alors, consécration ou succès éphémère ? Les Cult of Occult proposent un début très prometteur, produit par et pour les dévôts de l'amplification. Mais ce début reste à mon goût enfermé dans les codes du style, ce qui ne leur donne pas encore assez de personnalité. On n'en attendra donc pas moins pour le prochain enregistrement.

 

 

Achat ou pas achat ? Pas achat.

photo de Carcinos
le 30/05/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019