Down - III-Over the Under

Chronique CD album (65 minutes)

chronique Down - III-Over the Under
All-Star band de grande renommée et assez peu prolifique, Down est une entité musicale dont le statut de mythe tient beaucoup à son line-up. Avec à son bord Phil Anselmo au chant (Pantera), Pepper Keenan de Corrosion Of Conformity (guitare), Kirk Windstein (guitare) et Todd Strange de Crowbar (Basse), ainsi que Jimmy Bower d' EyeHateGod (batterie), le combo fait envie et saliver les fans de stoner rock. Ayant sorti un NOLA en 1995 de grande classe, le groupe a depuis sorti un second opus toujours ancré dans la même vague musicale, puis ça été cinq ans de pause avant ce III-Over the Under. Cinq ans durant lesquels Anselmo ce sera permis une bonne cure de désintox, et durant lesquels le groupe aura enregistré cet album, en bien plus de temps que d'habitude.

Alors que réserve ce Down cuvée 2007 ? Ben pas grand-chose de neuf, c'est un peu l'évolution dans la continuité à mon goût. Les fans de la première heure seront loin d'être déçus, le côté stoner purement NOLA est toujours là, avec ce qui faut de riffs hypnotisant ("Never Try"), les poussés de doom pointent encore le bout de leur nez sur "I Scream" par exemple. Les relents des 70's au goût de Black Sabbath sont bien entendu là ("N.O.D", "I Scream"…), quelques plans bien groovy sont présents comme sur "One March the Saints". On sera ravi de découvrir un Down tempéré et hypnotisant sur les très bons "Nothing In Return" ou l'instru "His Majesty The Desert", tout deux majestueusement interprétés. Le psychédélique sied très bien à ce groupe, sans aucun doute.
Bien entendu les titres plus In Your Face sont toujours là, toutes guitares devant, et riffs power rock à fond les berzingues. Des titres comme "Mourn", "N.O.D" ou "The Path" vous décrocheront sans aucun doute les cervicales.

Si musicalement ce cd est comme d'habitude pour le groupe une petite merveille de stoner, on notera deux petits points noirs qui me laissent pensif. Tout d'abord la voix d'Anselmo. Je sais que la cure de D-Tox lui a fait le plus grand bien (du moins j'ose le penser), par contre ses cordes vocales en ont pris un coup. Où est passée cette voix ultra rauque et totalement possédée ? Il est clair que sans le bon vieux whisky et/ou la cock dans le sang Anselmo perd un peu en personnalité (c'est triste à dire je sais). L'autre point négatif réside dans la production un brin trop propre à mon goût et qui ne vaut pas celle des précédents opus, bien grasse et crade par moment.

Troisième album pour Down et aucune surprise à l'horizon. C'est du très bon pour ce combo de stars, qui même jouant en mode automatique arrive à nous pondre des perles. Cependant on commence tout de même à sentir un manque de spontanéité qui pourrait être nocif à terme. En attendant, les fans du genre seront ravis, et seuls les éternels serviteurs de NOLA risquent d'être déçus, ce dernier n'ayant pas été égalé sur ce III-Over the Under.
photo de DreamBrother
le 20/03/2008

1 COMMENTAIRE

sepulturastamann

sepulturastamann le 20/03/2008 à 12:47:51

Comme tu conclus, je suis déçu. J' ai trés peu accroché au Down II que je trouvais plus posé moins redneck, quand à celui-ci c' est étrange au début il avait le même syndrome que down II mais a force d' écoute il me capte plus. Je pense que les subtilités (rho un groupe d' Anselmo avec cette adjéctif là mdr) des compositions et de l' interprétation sont moins évidentes que sur leur précédent album (un peu trop calme e genre de truc ou Keenan à voulu avoir son Eagles Of Death band), elle resterons sans doute plus longtemps (en tous cas moi je l' ai déjà écouté plus souvent down III que Down II) tandis que le premier ça était direct la grosse claque inattendus. Et même remarque que toi pour la voix de Philou un peu moins présent sur cette album ci et surtout moin grosse.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements