Eths - III

Chronique CD album

chronique Eths - III

Ce disque serait sorti il y a dix ou quinze ans, nous aurions eu le droit au « disque de la maturité » ; vraie ou pas cette expression signifiait à l'époque troisième sortie d'un groupe prometteur.

 

C’est donc après un long silence discographique que ETHS sort son troisième album simplement nommé III, côté originalité du titre on repassera mais doit-on attendre quelconque gerbe d’originalité chez un groupe ayant débuté dans le néo-metal et qui joue maintenant du metal moderne (oui oui, metalcore doit être devenu un gros mot. Si les gribouilleurs de chroniques sont souvent taxés de réducteurs et de magasiniers mettant des groupes dans des cases/styles, il faut dire que les maisons de disques nous aident bien puisque Season Of Mist invente le post-Korn metal !!! et tant qu’à parler marketing pourquoi mettre en gros que Candice est une femme ? Vous avez peur qu’on le remarque pas ?)... Pour en revenir à la chronique, originalité non mais changement oui.

 

Changement de logo, de membres, et surtout la plus grande évolution pour ETHS : l'anglais fait son apparition (du moins sur la version internationale) et cela fait du bien de ne pas tout le temps comprendre les textes ; de plus je trouve que la langue anglo-saxonne apporte un réel plus à la musique d’ETHS. Seconde évolution marquante : le chant, très bien maîtrisé et très appliqué, on sent que Candice a fait un effort salvateur. Ses parties claires sont nettes et sans bavures avec un peu plus de voix que sur ses productions passées. C’est une bien belle surprise, quand on sait qu’elle a assez de coffre pour se la jouer grand méchant beugleur, c’est d’ailleurs sur une intro grosse voix (reconnaissable entre mille) que l’album commence. Et si j’arrive à écouter cet album c’est que les passages clairs sont moins nian-nian et mieux placés que sur tératologie et qu’elle chuchote moins façon "gogoth gamine à jupons" qu’il y a cinq ans.

 

Même si la musique d’ETHS n’a rien d’originale avec sa batterie totalement metalcore, des parties un peu plus lourdes par ici, un break casse nuque par là, des passages saccadés beaucoup moins présents que sur la plupart des prod metalcore actuelles, à d’autres endroits un peu de samples pour saupoudrer le tout... Eh bien en gros on a la même recette que beaucoup d’autres groupes de metalcore. Même si là nous avons le droit à d’authentiques passages philharmoniques (mouais), ça ne suffit pas pour me ravager les tympans ; III est sympa, groovy, dans l’air du temps, relativement inspiré pour sortir de la masse mais sans beaucoup plus.

 

Ah oui, un truc dispensable : le coup de la gratte acoustique et Candice qui l’accompagne au chant sur "Proserpina", car là c’est ultra caricatural. Par contre je tiens aussi à souligner l'artwork autour de cet album (livret et clip) qui est classe.

photo de Sepulturastaman
le 26/06/2012

5 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 27/06/2012 à 19:49:53

5 piges (je crois) pour accoucher de ça ?? Mouais...
Gros fan du temps de Coriace, aucun intérêt pour moi 10 piges plus tard !!
De plus, les versions anglaises sont catastrophiques: vont bien se marrer les Anglophones.

sepulturastaman

sepulturastaman le 27/06/2012 à 19:57:19

En ce qui concerne les versions anglaises je ne suis pas d'accord avec toi, nous avons déjà entendu bien pire.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 27/06/2012 à 22:42:16

Des noms, des noms !!!

sepulturastaman

sepulturastaman le 28/06/2012 à 07:13:32

Hoax, Es La Guerilla, Mudweiser, [No One Is Innocent], Arrach, et la comme ça en rentrant du taf j'en vois pas d'autres.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 30/06/2012 à 14:10:13

Hoax: okay, Es la Guerilla: okay, No One okay mais ça passe (en fin ça passait y'a longtemps), Mudweiser: j'trouve que Reuno est plutôt pas mauvais mais suis-je vraiment objectif ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Beatdown fury - First Family
Khoma - All erodes