S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Jahmbi - "Not Rated"

Jahmbi - "Not Rated"
chronique Jahmbi - Not Rated
4/10 0

écouter "Dakota Fatting"

Acheter Jahmbi Not Rated sur Amazon

CD album CD album (36:45)

 

Style musical : 

Nawak math/death/metalcore du pauvre

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

01. Jahmbi Cinema
02. The Austrian
03. Van Damage
04. Shower Scene
05. Dakota Fatting
06. Herman
07. BeetleGeuse Returns
08. Italian Stallion
09. Bathroom Scene
10. Marked for Death
11. Busey vs Sister Act 2
12. End Credits

 

Label : 

FartMusic Recordings

 

Lieu d'enregistrement : 

Brain Washed Studios
Dans le même style :
Ultra Zook - Epuz

Si je vous dis « Nawak US Modern Extreme Metal », vous me répondez… "Késako?" Ce qui n'est pas très étonnant… Peut-être qu'une référence à IWABO vous parlerait plus? Cet espèce d’hybride mathcore/deathcore qui glisse du Pouët-Pouët! et de la gentille popounette au beau milieu de rafales de grattes hystériques, de bonnes grosses mosh parts et de Beuâârh glougloutant, ça vous fait tilt peut-être, là, non? Parce que c’est ça, le NUSMEM (…pour en revenir au genre initialement – dans tous les sens du terme – évoqué). M'enfin si toute lueur de compréhension continue à refuser d'illuminer le blanc de votre œil vitreux, vu que l'on parle ici d'une appellation maison, on va laisser tomber et passer à la suite hein, car le cœur de cette chro n'arrive réellement qu'au paragraphe suivant... Alors zou!

 

Bon, pourquoi vous causé-je de tout cela? Eh bien parce qu’il n’y en a pas foule, des formations qui s’adonnent à ce genre de musique. C’est sûr, si vous enlevez le préfixe « Nawak », alors là OK, vous en trouvez de la frange et de la casquette énervées. Mais la déclinaison déconnante de cette scène est franchement moins répandue – en dehors des taquineurs d’ours précédemment évoqués. Sauf qu’il y a aussi Jahmbi, petit groupe californien qui n’a pas encore franchement buzzé par chez nous, bien qu’il ait déjà eu les honneurs de ces pages, ainsi que du volume n°3 de la compilation Combat Nasal. L’album et l’EP précédents de la bande à Aaron Rizo sentaient relativement bon le sable chaud des légionnaires du metal rigolard, et on espérait bien que leur prochaine livraison consacrerait l’indépendance artistique dont font preuve nos amis.

Et tiens, ça tombe bien qu’on en cause: voilà-t-y pas que débarque 2013, et dans sa tumultueuse traînée Not Rated, l’objet porteur d’espoirs dont on évoquait l’éventualité à l’instant même.

 

Allez, on ne va pas faire comme si le suspense était insoutenable – vous avez déjà vu la note, là, juste en-dessous de la sympathique pochette: c’est la cata’ les copains! En même temps on aurait pu s’en douter, le sympathique metal System Of A Down-like d’Elevator To The Sun ayant franchement glissé vers le metalcore sur Demetalizer, ce dernier se terminant d’ailleurs – vous en souvenez-vous? – sur un « The Awakening of the Spirit of War in the 15th Century » au final particulièrement insipide. Sur Not Rated, le glissement funeste se confirme, le groupe passant du metalcore au math-deathcore moshy rehaussé d’un peu de synthé et de quelques délires – à la IWABO donc. Sauf qu’il manque la « magic touch » des plantigraves, et que les quelques nawakeries présentes ici sont loin de rattraper le manque d’intérêt des compos. En effet, entre ces interludes lourdingues (un quart des titres!) censés souligner le concept ‘On se paie une toile au Pathé du coin’, un « Van Damage » ouvertement foutraque mais pas franchement bandant, et le générique final « End Credits » en complet décalage avec le reste de l’album, pas de quoi frétiller des antennes! On ne sauvera que les timides poussées de chant ténordesque sur « Italian Stallion », la courte coupure piano bar sur « The Austrian » ainsi que l’improbable 2e moitié de « Busey vs Sister Act 2 » (dont vous pouvez imaginer la teneur, au vu du titre du morceau) au titre de ce qui justifie encore l’appellation Nawak.

 

Et de fait quand on fait le bilan, ça fait mal. Car les carences de Not Rated sont multiples. Au passif de l'album, on compte en effet: 1) une déclinaison exhaustive des poncifs deathcore / mathcore / metalcore qui n'aboutit jamais à l’écriture d’un seul morceau franchement excitant. 2) un son franchement brouillon, à tel point que c'en est à se demander si la version qui m’a été envoyée par Aaron a bénéficié d’un mastering, voir même d’un véritable mix  3) le manque de saveur navrant de la composante Nawak – sur lequel on a déjà zoomé plus haut. Ça fait beaucoup, d’autant qu’il faut ajouter à cela des espoirs déçus...

 

On attribuera quand même un 4/10 pour ce qui reste de la composante nawak, pour l’originalité de l’approche thématique (même si, sur Succube, Manimal rôdait déjà dans les salles obscures, maniant alors des références moins basiques que Van Damme, Stallone ou Schwarzy), et pour laisser encore au groupe le bénéfice du doute – le vrai potentiel de leurs précédentes productions et cette question qui persiste quant à la version de l’album qui nous a été remise (ce manque de vernis… ‘m’étonnerait que ce soit la version finale!) interdisant une sanction plus sévère. N’empêche: snif!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: Not Rated est un 2e album qui risque de décevoir ceux qui avaient apprécié les précédentes réalisations de Jahmbi. Le math/death/metalcore  générique qu’il nous sert dorénavant n’est pas sauvé par les quelques poussées nawak qui échouent à le rendre plus sexy. Au final on a l’impression d’écouter une ébauche tiédasse d’un album qu’IWABO n’enregistrera pas, faute de bonnes idées.

photo de Cglaume
le 26/09/2013

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Blues Pills - Lady In Gold

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018