Lacerated And Carbonized - The Core Of Disruption

Chronique CD album (30:50)

chronique Lacerated And Carbonized  - The Core Of Disruption

Wanna watch the movie
Can't sit still
Flying down to Rio
Going to Brazil!!!

 

Une fois n'est pas coutume, Core And Co Airlines vous emmène de l'autre côté de l'Atlantique pour prendre une fessée de la part d'un p'tit groupe Brésilien. Si le blast, la hargne et une certaine touffe d'originalité ne vous font pas peur, le second album de Lacerated And Carbonized est fait pour vous. Du Death Metal méchant à souhait qui tape sur des bambous et c'est numéro un...

 

Avec un nom aussi miteux, on aurait pu croire que ce groupe irait gambader au pays du Death Metal visqueux qui a fait la gloire de Cannibal Corpse; il n'en est rien. Lacerated And Carbonized n'éviscère pas de zombis à la pelleteuse ni ne tartine du gore à tous les étages. A vrai dire, ce groupe n'a pas besoin de préciser sa terre natale: toute sa musique suinte le Brésil et sa scène prodigieuse qui fait rire les oiseaux et chanter les abeilles. Bien plus prégnante sur ce nouveau-né que sur Homicidal Rapture (la précédente rondelle), cette  touche Brésilienne est ici omniprésente. C'est donc avec grand plaisir qu'on se rue sur The Core Of Disruption et ses onze titres qui sentent bon Nephasth, Funeratus et bien évidemment le Krisiun des sous-bois! Du blast à foison, des riffs qui vous lacère comme si vous vous étiez coincé la guiche dans un taille-crayon, des vocalises puissantes et profondes qui dansent la carioca sur des cataractes de hargne. Non, y a pas à tortiller: Lacerated And Carbonized maîtrise parfaitement son sujet. Du Death, du grand, du gros, du bon, teigneux et plus fort que Goldorak!

 

Ca tartine de bout en bout certes, mais au-delà de la fricassée de baffes, on distingue chez Lacerated And Carbonized un grand talent pour métisser sa tambouille avec des éléments plus aériens, plus souples qui font que toute la journée on est fraîcheur Narta. L'influence de la scène Thrash Allemand se voit comme le pif au milieu de la figure de Depardieu. Le triptyque Sodom - Kreator Destruction a laissé de profondes traces dans l'écriture de Lacerated And Carbonized. Pour une meilleur pénétration, les brésiliens se sont enduit la matraque d'un épais coulis de groove qui coulisse tout seul!
On est pas bien là? A la fraîche?

 

Onze titres, onze belles tartasses épaisses de Death Metal agressif, jubilatoire et idéalement calibrées pour vous faire passer un moment fort agréable! Une production en or signée Andy Classen, l'ex-Holy Moses qui fut responsable - entre autres - des sons de Krisiun, Belphegor, Rebaelliun, Dew-Scented, Rotting Christ etc... Lacerated And Carbonized pond là un album jouissif qui séduit très vite l'auditeur qui cherche un peu de chaleur à mettre dans son cœur. Tout est clair, limpide, fluide, The Core Of Disruption est une friandise Death Metal que l'on croque gloutonnement.

 

Cerise sur le gâteux nos chers camarades Brésiliens ont rembourré leur clafoutis de mandales de toute une myriade de pépites croustifondantes: ici des intros à la gratte sèches dignes de Arise qui arracheraient une larmichette à Sepulturastaman, plus loin des percussions qui vous replonge dans le Progress Of Decadance des vénérables Overdose et des structures alambiquées mais intelligentes évoquant Laethora... sans oublier des paroles non-débiles.

 

Bref, je ne peut que chaleureusement vous inviter à poser une oreille sur cette petite pépite. Sortez-là de son écrin ultra Underground et allez répandre la bonne parole!!!

 

Une jolie petite tuerie! Rapide claire, nette et sans bavure!!!
 

La garantie Cobra, c'est la garantie : "satisfait ou va t'faire foutre!"

photo de Cobra Commander
le 05/08/2013

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/08/2013 à 15:59:45

Bien oldschool comme j'aime

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

Amon Amarth - Berserker
Urarv - Aurum
Chronique

Urarv - Aurum

Le 25/09/2017