Mastodon - The Hunter

Mastodon - "The Hunter"
chronique Mastodon - The Hunter

Encore une fois, le groupe d’Atlanta fait parler de lui et divise. Autant adulé que décrié, chaque album que sort Mastodon connaît son lot de déçus et de bienheureux parmi ses auditeurs, et ce nouvel opus ne déroge pas à la règle. Passons outre la triste anecdote sur le décès du frère de Bret Hinds le guitariste soliste lors d’un accident de chasse, et outre le changement de direction artistique pour l’ensemble du visuel du groupe (inutile de préciser que c’est loin de faire l’unanimité). Penchons nous donc sur la chose que Mastodon maîtrise le mieux : sa musique.

 

Crack The Skye est un bijou progressif et mélodique laissant sur le carreau les fans des débuts du groupe plus agressifs et massifs, il marque cependant au fer rouge la discographie du combo par une maturité musicale au sommet. Après une tournée intense où ce disque à été joué jusqu’à plus soif, la virtuosité se calme donc un peu sur ce nouvel opus et on retrouve un groupe plus direct dans son approche du riff, mais qui ne délaisse pas pour autant l’instrumentation qui se trouve grâce à l’ajouts de nombreux synthés notamment (« stargasm »). La touche Mastodon est toujours présente évidemment avec ce jeu de toms tentaculaire, ces solis de guitares (« blasteroid ») et les gimmicks de riffs mélodiques qui nous font toujours autant rêver (« octopus has no friends »). C’est cependant sur un autre format que le groupe a décidé de nous présenter tout ceci. Je le disais plus haut, plus franc du collier, plus court également, la majorité des titres de ce Hunter tournent autour de 3mn30 / 4mn ; seuls deux morceaux dépassent les 5mn tout juste. Et c’est justement sur ces deux titres « the hunter » et « sparrow » qu’on retrouve le groupe d’Atlanta dans un registre plus « prog » ou en tout cas très mélodique et posé, planant par moment même (l’ajout de synthés toujours) avec ces voix claires splendides mises en avant par des lignes de chant remarquables ( comme sur le tube « stargasm »). Je passe le titre le plus étonnant de ce disque, à savoir « creature lives » avec son intro cosmique et ses chœurs presque Torchien, pour revenir à l’ensemble plus couillu que constitue la majorité du disque. Ce qui me frappe particulièrement sur celui-ci, c’est le mélange d’un riffing assez trapu (« spectrelight » par exemple) et de voix très rock dans l’esprit, tout en mélodies et en harmonies (on imagine aisément Ozzy sur les lignes de chant de « curl of the burl)  Si bien qu’on se demande parfois si nous sommes bien en présence du groupe nous ayant livré les « March of the fire ants » ou autres « Megalodon » dantesques. Cette perte de repère est accentuée par le nombre important de titres et leur brièveté, qui nous laisse pantois à la première écoute.

 

Beaucoup disent que depuis Remission, Mastodon n’est plus intéressant, et ceux qui trouvaient Crack the Skye fabuleux ne s’y retrouvent pas ici non plus. A vrai dire il est vraiment ardu de s’y repérer, et de savoir si l’album est cohérent et pertinent sur l’ensemble. Si personnellement j’aurais préféré un album allant encore plus loin que le Crack the Skye, je conçois tout à fait leur retour à une touche plus brute, sans pour autant en être pleinement enchanté. Peut être nous posons nous les mauvaises questions sur l’intégrité du combo. Après tout, cet album vise peut-être un autre public ? Mastodon est aussi potentiellement perdu dans ses délires musicaux ? On le saura au prochain épisode, car le groupe semble bien décidé à n’en faire qu’à sa tête et à brouiller les pistes à chaque sortie. Demeure leur musicalité et leur virtuosité hors pair, ainsi que leur sens de la mélodie qui nous met tous à la rue. Indéniablement ce groupe en a sous le capot et aura apporté une touche unique au rock’n’roll.

photo de Viking Jazz
le 28/11/2011

9 COMMENTAIRES

Brandon Marlo

Brandon Marlo le 28/11/2011 à 10:58:33

Je pensais pas dire ça un jour mais ce Mastodon là m'ennuie ! Trop accrocheur, prévisible, prod' too much, mélodies fades et consensuelles ...... Seul Stargasm pavient à me distraire quelques secondes :(

Geoff FaTbaStArD

Geoff FaTbaStArD le 28/11/2011 à 11:14:00

"Consensuel", c'est le mot... Il est où le Mastodon complétement déglingue et maître du shred?
security code: VYRIL ;)

Pidji

Pidji le 28/11/2011 à 11:43:07

Moi j'ai toujours peur des disques accessibles trop rapidement. Celui-ci est trop spontané, et manque de subtilité je trouve

deathlikesilence

deathlikesilence le 28/11/2011 à 12:22:15

je le trouve très bon cet album, décomplexé et déplait aux ayatollah du metal et leurs encombrant biais de confirmation, et ça j'aime...
Plus sérieusement, cet album je le mets dans ma caisse pour aller au taf... efficace

Crom-Cr

Crom-Cr le 28/11/2011 à 18:27:31

Mastodon ou la rançon du succès ?
Ceci dit e n'ai jamais compris l'engouement autour de ce groupe.
Peut-être n'ai-je pas écouté les "bons" albums ?

Brandon Marlo

Brandon Marlo le 28/11/2011 à 20:33:34

"Remission" vaut son pesant de benenuts crois-moi !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 29/11/2011 à 20:33:55

C'est noté thanks Marlo !!

Biflam

Biflam le 30/11/2011 à 13:19:41

Ouais c'est sûr qu'il est plus accessible, et personnellement ca me plait !

adrien64

adrien64 le 10/12/2011 à 18:19:16

Ben je le trouve très bon cet album...Très accessible tout en étant complexe...Pour moi, c'est celui-ci l'album de la maturité...Crack The Skye est énorme mais je trouve que c'est l'album ou il se perde dans «leur délires musicaux».

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Sects Tape - EP
Chronique

Sects Tape - EP

Le 05/07/2014

Urarv - Argentum
Chronique

Urarv - Argentum

Le 13/07/2018